27/07/2010

André Castel l'amoureux des vignes

A. Castel 011.jpgA quelques mois de ses 91 ans notre doyen André Castel a toujours bon pied et bon oeil. Chaque matin au volant de sa voiture il se rend dans ses vignes afin de rencontrer ses deux employés, parler avec eux de la future récolte, vérifier par lui même l'état sanitaire des raisins et surtout respirer ce bon air que nous amène tantôt le cers et tantôt le marin. André Castel est heureux dans ses vignes qu'il arpente depuis 70 ans.

C'est en 1940 qu'il a pris en charge sa propriété de 45 hectares. A cette époque là il gérait également une propriété dans le Narbonnais. On peut dire qu'il a tout connu de la viticulture: les années fastes mais aussi la lente dégringolade qui obligent certains viticulteurs à se tourner vers d'autres sources de revenus comme le tourisme ou l'agriculture diversifiée.

Années après années et pendant ces 70 ans André Castel a vécu la modernisation de ce métier avec tout ce que cela engendre: Sur sa propriété de Rustiques il y avait dix emplois en 1940, deux seulement aujourd'hui. Avant l'achat de son premier tracteur en 1950, il y avait un régisseur, 5 ouvriers agricoles et 4 "ramonets" qui étaient attittrés aux quatre chevaux de trait indispensables pour les grands travaux: labourages, charrois, sulfatages etc. C'était l'époque où sur le village il y avait 40 chevaux, où certain petits propriétaires vivaient bien avec 3 vignes et un champ et récoltaient parfois moins de 500 hl de vin. Une époque où le vin se vendait bien, souvent il était acheté par M. Ric le négociant du village.

La vinification se faisait à Rustiques dans les caves particulières. Chez M. Castel, il y avait une cave parfaitement équipée, les raisins arrivaient dans des wagonnets roulant sur rails passant directement de la charrette au dessus des cuves. Un procédé astucieux permis par la dénivellation du terrain et ultra-moderne quand il a été installé dans les années 1940.

Depuis 5 ans la vinification au village est terminée, la vendange est amenée à la cave coopérative de Trèbes, voilà un soucis de moins pour M. Castel. Une aubaine pour la cave Trébéenne obligée d'augmenter ses adhérents face à l'arrachage.

Pour notre doyen il n'est pas question de vendre ni d'arracher. Ses deux enfants ont fait leur vie ailleurs et les petits enfants ont déjà de bonnes situations. Même si sa propriété n'est hélas plus rentable André Castel ne veut pas se priver et on le comprend de ce magnifique cadre de vie que sont ses vignes.

Sa bonne forme physique nous fait penser qu'il en profitera longtemps. Nous le lui souhaitons de tout coeur.

 

A. Castel 010.jpg

14:38 Publié dans viticulture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vignes |  Facebook | |