12/10/2010

Danger : route inondée !

Il y a un point noir entre Trèbes et Rustiques, la route s'inonde trop facilement. Au bas de la descente de Rustiques dimanche et Lundi la route a été inondée par 10 cm d'eau sur une centaine de mètres. Il était difficile de distinguer les bas cotés et donc de se croiser.

Lundi à 10 heures, sous une pluie battante les employés de l'équipement étaient à pied d'oeuvre, pour détourner les eaux qui descendaient par les chemins de vigne.

Une intervention efficace mais qui n'est que provisoire. Il y a un problème d'évacuation à cet endroit. Les fossés ont-ils la pente nécessaire, et sont-ils suffisants pour recevoir toutes les eaux qui descendent vers ce point ? Voilà un problème qu'il faudra résoudre à l'avenir.

route inondée 005.jpg

Difficile de se croiser à cet endroit.

07:53 Publié dans faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : météo |  Facebook | |

28/03/2010

Bilan du niveau des nappes phréatiques

ruisseau 004.jpg

C'est ici que le ruisseau de La Chapelle change de nom pour s'appeler le ruisseau de L'aqueduc (avant de se jeter dans l'Aude, ce ruisseau franchit le canal du midi, 500 m en aval de Millegrand sous un aqueduc construit par Riquet).

Les hivers 2006-2007 et 2008-2009 ont été particulièrement secs, entrainant une sècheresse que l'on n'avait pas vu depuis longtemps. Pas une goute d'eau pendant deux ans dans le ruisseau de la Chapelle. Les anciens n'avaient jamais vu ça.

Heureusement il est tombé 227 mm au cours de l'hiver 2008-2009 soit un exédent de 22 % par rapport à la moyenne. Conséquence: les deux principaux ruisseaux ont coulé quelques mois.

Cet hiver (de décembre à février) les précipitations sont de 170 mm, soit un léger déficit. La neige du 8 mars (18 cm) a été la bienvenue et le ruisseau de la Chapelle s'est remis à couler timidement. C'est cependant insuffisant et l'on peut dire que les nappes phréatiques sont toujours en déficit. Il faudrait un printemps pluvieux pour régénérer celles ci.

Les anciens pensent que le climat a changé. Rustiques bénéficie d'un climat méditerranéen et de tout temps il y a eu quelques hiver pluvieux, mais aussi des années de sècheresse.

L'hiver de 1958-59 il était tombé 411 mm, soit 220 % de plus que la moyenne. Cette année là, les lavandières ont profité du bassin-lavoir sur le ruisseau de la Chapelle jusqu'au mois de juillet.

ruiss de la Chapelle 1963.jpg

1963:  Au bassin-lavoir du ruisseau de LaChapelle, Manie Gorce une des dernières lavandières du village.