11/01/2011

Le premier bassin de rétention de la communauté de communes inauguré

nature Rustiquoise 003.jpg

Le maire Charles Mourlan entouré de son conseil municipal inaugurait ce vendredi matin le premier bassin de rétention de la communauté Piémont d'Alaric, en présence de la représentante du conseil Régionnal, du président de la communauté de communes Robert Alric, du président du syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières (SMAAR) et de plusieurs maires de la communauté.

De nombreux Rustiquois ainsi que les enfants des écoles étaient présents pour assister à l'inauguration de ce bassin qui couvre une surface de 7 ha. L'ouvrage est composé d'une digue de 150 mètres qui a une hauteur de 3,50 m en moyenne et qui a un pertuis d'évacuation de 500 mm de diamètre. Il peut retenir 40 000 m3 d'eau. C'est l'entreprise Inauguration bass 008.jpgCazal de Castelnaudary qui a réalisé les travaux, sous maïtrise d'oeuvre du bureau d'études (hydrétudes) avec l'assistance du SMAAR et de Guillaume Mazaré de la communauté des communes.

Au cours de cette manifestation qui s'est poursuivie au foyer municipal, le maire a fait l'historique des inondations qui ont touché le village, comme celles de 1930, 1940 qui ont obligé la municipalité en place à rehausser le pont sur la départementale 206. Plus récemment l'orage local qui s'est abattu sur le village en 1987 (200 mm en une demi heure) a laissé des traces. "Je me souviens dit le maire, c'était un mur d'eau, on ne voyait pas à plus de 10 mètres et l'eau sortait par les fenètres des maisons situées au bord du ruisseau de La Chapelle". Il y a eu aussi la crue de 1999 que personne n'a oublié dans le département.

Charles Mourlan n'a pas manqué de remercier les financeurs de ce projet (209.214,93 €), l'Etat 40%, l'Europe 20 %, la Région 20 %, la communauté de communes Piémont d'Alaric 20 %.

Au cours des différentes allocutions qui se sont succédées, on a ressenti une grande sensibilisation à ce problème d'inondations qui a causé tant de drames dans notre département. Magali Vergnes, maire de Névian, représentante de la Région, était bien placée pour en parler, sa commune se situant dans une zone particulièrement sensible.

D'autres bassins de rétention sont programmés dans les années à venir, mais beaucoup de critères rentrent en jeu: le relief du terrain, l'entretien, le coût etc. C'est parceque le bassin de Rustiques remplissait tous ces critères, qu'il est le premier construit dans le canton de Capendu.

Inauguration bass 011.jpg

 

Inauguration bass 015.jpg

19/11/2010

Un futur lotissement communal

C'est le grand chantier sur le lotissement de La Chapelle ou plusieurs entreprises et artisans de la région construisent les pavillons. A la fin de l'année 5 à 6 villas seront habitées et la consruction des autres sera bien avancée.

Sans doute encouragée par la vente des 23 lots qui s'est effectuée en un temps record la municipalité projette un nouveau lotissement de 6 lots : la résidence de L'Olivette, route de Laure.

L'achat du terrain a été conclu et le géomètre a établi le plan de ce qui sera une résidence de bon standing. Les lots ont une surface de 1000 à 1320 m2 ce qui permet de construire des villas 4 faces.

Le prix se situera entre 60 et 80 € le m2.

Pour plus de renseignements : mairie de Rustiques 04 68 78 63 84.

presb + lotiss 004.jpg

C'est à la place de cette vigne, exposée plein sud, que la mairie projette de construire un 8e lotissement.

10:57 Publié dans réalisations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constructions |  Facebook | |

26/10/2010

Repas de fin de chantier

jardin médiéval 001.jpgPour fêter la fin de chantier de mise en forme du jardin médéval, un repas était organisé dans l'atelier communal. Etaient présents les pensionnaires du foyer de vie de Pennautier (AFDAIM) qui ont participé activement à ces travaux en collaboration avec les Rustiquois.

Les décaissements sont terminés, les bordures bois mises en place, l'apport de terre et de compost a été réalisé dans les quatre plate bandes. Les plantations vont débuter le mois prochain. Ce sont les membres de l'association de sauvegarde du patrimoine en collaboration avec les écoliers qui vont réaliser ces travaux ainsi que l'entretien et les arrosages tout au long de l'année.

Seront cultivées des plantes anciennes du Moyen Âge: mandragore, calebasse, panais (carotte blanche); des plantes médicinales: belladone, pavot, absinthe des fleurs; des plantes tinctoriales.

Le jardin va s'inscrire dans un site touristique à coté de l'église, du tombeau des commandeurs de Jérusalem et du musée archéologique Jean Nicloux.

repas(2).JPG

10:44 Publié dans réalisations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patrimoine |  Facebook | |

24/04/2010

Les premières maisons au lotissement de La Chapelle

Depuis janvier 2010 la viabilité du lotissement de La Chapelle est terminé. Les 23 lots sont vendus depuis longtemps, place maintenant aux constructeurs.

Cinq villas sont déjà commencées. Les premiers habitants devraient pendre la crémaillère avant l'automne. Ce septième  lotissement qui a été autofinancé par la commune est une belle réalisation qui n'aura pas coûté un centime aux contribuables Rustiquois.

Prochaine réalisation: la salle polyvalente qui sera construite en bordure du parc municipal et dont le permis de construire a été déposé il y a un mois.

 

lot La Chapelle 002.jpg

C'est le septième petit lotissement du village. Rustiques franchira bientôt le cap des 500 habitants.

08:45 Publié dans réalisations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constructions |  Facebook | |

17/03/2010

Le village préservé des inondations

barrage RouÏre 012.jpg

barrage (2) 012.jpgSauf période de sècheresse, le ruisseau de la Chapelle coule en général tout l'hiver et jusqu'à la fin juin environ. Il arrive que pendant de violents orages ce petit ruisseau inonde le bas du village.

Les dernières crues recensées ont eu lieu en 1930, 1940, 1987 et 1999, mais la plus importante fut en 1992: une crue dite cinquantenale. Celle ci avait inondé l'école, 1 garage et 24 habitations avec une hauteur de 1,20 m au bas du village.

Pour éviter que cela ne se reproduise la communauté Piémont d'Alaric fait construire un bassin de rétention à l'altitude 131 à environ 400 m en amont du village. Ce bassin de 50.000 m3 aura une buse de régulation de diamètre 0, 50. S'il venait à se remplir il couvrirait une surface de 67.000 m2.

Depuis une dizaine de jours de puissants engins sont entrés en action et ont commencé la construction de la digue. Celle-ci aura une longueur totale de 19 m et la hauteur maximale sera de 3, 20 m. Il y aura un déblai total de 6.710 m3 dont 4.040 seront évacués. Le déversoir ne rentrera en service que pour les crues supérieures à la cinquantenale. Voilà une information très rassurante , mais il faut savoir que face à de très gros évènements ou débordements il est important de garder à l'esprit que le risque zéro n'existe pas.

Le coût total de ces travaux qui devraient durer trois mois est de 140.000 € dont 20 % à la charge de la communauté des communes. Les 80 % restant étant à la charge de l'Europe (FEDER), l'Etat, conseil régionnal L.R., conseil général de l'Aude, SMMAR.

Ce jeudi Robert Alric le président de la communauté des communes est venu superviser le chantier à la tête d'une délégation qui comprenait le maire Charles Mourlan, Jean-Claude Jandrau, Jean Espérilla, tous élus de la communauté et Guillaume Mazare responsable du service de gestion des risques.

11:05 Publié dans réalisations, travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : travaux |  Facebook | |