20/11/2012

Henri Sié nous a quittés

Pour tous, c'était "Henri de la campagne de Py" : il faut dire qu'arrivé au domaine à l'âge de 4 ans, il ne le quitta plus pour y exercer son métier de vigneron comme il disait : du matin au soir on pouvait le retrouver au milieu de ses vignes et ce n'est pas l'âge de retraite pourtant bien méritée qui allait changer cela puisqu'il continua à tailler jusqu'à il y a moins d'un an. Toute une vie consacrée à la terre et son dur labeur. Mais la maladie implacable et cruelle faisait peu à peu son effet et les derniers mois il ne quittait plus la maison familiale que pour une balade jusqu'au potager, sa dernière préoccupation.

Henri Sié.JPGHenri avait été conseillé municipal à Trèbes durant plusieurs mandats et dirigeant du club de football qu'il a encouragé jusqu'à ces derniers mois.

Il s'est éteint au petit matin de ce dimanche 18 novembre à l'âge de 82 ans entouré de tout l'amour des siens, de son épouse "Manu" qui partagea sa vie dans les bons et les moins bons moments d'une existence heureuse et qui l'a accompagné jusque dans les derniers instants.

Il vécut toute sa vie à Trèbes où il avait de nombreux amis qui comme lui aujourd'hui quittent peu à peu la scène d'une vie bien remplie. C'est à Conques qu'il rencontrera Manu qui allait devenir sa femme et partager sa vie. De cette union naitront quatre enfants Monique, Evelyne, Jean-Louis et Pierre qui lui donneront 7 petits enfants et 4 arrières petits-enfants qui le rendaient très fiers. On ne reverra plus "le patriarche", son deuxième surnom, et pour ceux qui l'ont connu, il nous manque déjà…

A son épouse, à ses enfants, ses petits enfants et à toutes les personnes que ce deuil afflige nous présentons nos très sincères condoléances. 

07:26 Publié dans démographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décès |  Facebook | |

10/11/2012

Thomas Grau nous a quittés

 

Ce mardi après-midi une foule nombreuse de parents et d'amis accompagnait Thomas Grau à sa dernière demeure.

grau.JPGThomas avait accompli toute sa carrière professionnelle comme ouvrier agricole puis régisseur dans l'exploitation viticole d'André Castel. Il faisait partie de cette génération ou l'on gérait tout, de la plantation du cépage à l'élaboration finale du vin. Il aimait son métier comme il aimait la nature et la chasse.

Il s'était investit dans la vie municipale et était reconnu comme un animateur infatigable pendant les journées de fêtes. Il savait être joyeux et drôle pour amuser son entourage.

A la retraite avec son épouse Josette ils ont habité quelques années le nid trébéen où ils se sont fait beaucoup d'amis. Très affecté par le décès de celle-ci en décembre 2011 il est revenu habiter à Rustiques chez son fils Georges où il a été entouré de beaucoup de soins et d'affection. Son état de santé s'est dégradé au cours de ces derniers mois, il nous a quittés après une courte hospitalisation à l'âge de 85 ans.

A son fils Georges et sa compagne, à ses petits enfants, ses arrières petits enfants et toutes les personnes que ce deuil afflige, nous adresson nos très sincères condoléances.

11-1  à la belote.jpg

A la belle époque de l'amicale Thomas (avec les lunette) n'était jamais le dernier pour mettre l'ambiance

 

Photo: Georges Grau

07:46 Publié dans démographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décès |  Facebook | |

18/10/2012

Tout le village présent aux obsèques de Marie Espérilla

 

C'est dans une église comble que se sont déroulées vendredi les obsèques de Marie Espérilla qui s'est éteinte, après avoir été hospitalisée quelques jours à l'âge de 92 ans.

Mme Espérilla.jpgAvec son mari Michel, ouvrier agricole, ils avaient habité de longues années notre village où ils étaient très estimés et appréciés pour leur gentillesse. Depuis le décès de son conjoint, Marie habitait Aigues-Vives. Son fils Jean et son gendre Pierre Bedos sont très impliqués dans la vie municipale de Rustiques où ils occupent les postes d'adjoint au maire et de conseiller municipal.

Bien que ne résidant pas dans le même village, ses enfants ont entourée Marie Espérilla de beaucoup de soins et d'affections.Bien que travaillant à Carcassonne , sa fille Anne-Marie, se rendait à Aigues-Vives tous les matins pour prendre soin de sa mère.

Il y a deux ans Marie Espérilla était toute heureuse d'assister dans notre village au mariage de sa petite fille Stéphanie. C'est l'image de cette grand-mère heureuse au milieu de tous les siens que nous garderons d'elle.

Nous adressons à ses enfants, ses petits enfants, arrières petits enfants ainsi qu'à toutes les personnes que ce deuil afflige nos très sincères condoléances.

14/08/2012

José Gonzalez nous a quittés

 

José Gonzalez s'est éteint tout doucement à l'âge de 83 ans, entouré de l'affection de son épouse et de son fils José.

José Gonzalez.jpgIl était arrivé en France jeune exilé politique arraché à cette Espagne qu'il aimait tant. Avec sa famille il s'était installé dans notre village en 1972, employé comme ouvrier agricole au domaine de St Jean

Nous garderons de lui l'image d'un travailleur exemplaire ne rechignant jamais devant la tâche. Quand Maître Brousse vendant sa propriété agricole lui a donné congé, José a fait le bonheur des petits propriétaires du village, travaillant tantôt pour l'un tantôt pour l'autre. Consciencieux jusqu'au fond de son âme il aimait et maîtrisait parfaitement son métier. Un jour Paul Gaston, montrant à un ami une rangée de vigne lourdement chargée de fruits disait:" Tu vois cette rangée en la voyant je reconnaîs qui l'a taillée, c'est José Gonzalez". A sa retraite et tant que sa santé le lui a permis on l'a aperçu traversant le village à pas lent pour aller travailler son potager chemin de la Peige.

Avec son épouse ils ont traversé des épreuves cruelles perdant tour à tour trois enfants, d'une façon dramatique. Une période douloureuse qu'ils ont surmonté soutenue grâce à l'affection de leur fils aîné José. Et si un voile de tristesse ombrageait souvent le visage de M. Gonzalez la population gardera toujours de lui l'image de quelqu'un de discret, humble et d'une extrème gentillesse.

José Gonzalez (3).jpg

A son épouse, son fils José et toutes les personnes que ce deuil afflige nous adressons nos très sincères condoléances.

 

 

20/07/2012

La famille Ferrisi dans la peine

 

C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Paul Ferrisi agé de 65 ans. Celui-ci a été entrepreneur de maçonnerie à Ste Eulalie et la maladie l'a malheureusement empêché de profiter de sa retraite.

Deux de ses fils habitent notre village, Marc dont l'épouse tient le salon de coiffure depuis 1993 et Gilles qui a installé son entreprise de maçonnerie en 2002. Le troisième fils Marc est également entrepreneur et réside à Palaja.

Les obsèques de Paul Ferrisi ont eu lieu mercredi 17 juillet en présence d'une foule très nombreuse en l'église St Martin de Rustiques.

En cette douloureuse circonstance nous présentons nos très sincères condoléances à son épouse Marie-France, à ses trois fils et leurs épouses, à ses petits enfants, sa maman ainsi qu'à toutes les personnes que ce deuil afflige.

21/04/2012

Le Racing-club a perdu un fidèle supporter

 

Tout le village de Badens et la grande famille du Racing-club était plongé dans une grande tristesse en apprenant le décès cette semaine de Camille Estival.

Badénois de naissance, c'est une longue histoire de 85 ans qui se tourne. Un sacré personnage que ce Camille, toujours joyeux, parfois taquin, aimant la bonne chaire, il était peu de temps encore avant que la maladie le conduise à l'hôpital, au milieu de ses vignes. Toute une vie consacrée à la terre et à son dur labeur, Camille aimait la nature à travers son vignoble, son potager, mais aussi la cueillette des champignons, la chasse et la pêche, passion qu'il partageait avec ses petits-fils.

Camille Estival était un fidèle supporter du Racing-club Badens/ Rustiques et Aigues-Vives. Il aimait se retrouver en bord du stade le dimanche pour soutenir et encourager ses petits fils Paul et Pierre, en compagnie de son fils Alain adjoint au maire de Badens.

camille estival.JPG

Camille a vécu toute sa vie à Badens et c'est sur les bancs de l'école primaire qu'il a connu celle qui allait devenir sa femme et partager sa vie Jeanne. De cette union naîtront deux enfants Alain et Christian, qui leur donneront six petits enfants et un arrière petit-fils auquel il consacrait énormément d'affection et de temps.

Depuis plusieurs mois Camille luttait courageusement contre une implacable maladie et c'est entouré de tous les siens qu'il aura pour la dernière fois occupé la scène d'une vie bien remplie.

En cette douloureuse circonstance, nous adressons à son épouse, à ses enfants, petits enfants, arrière petit-fils et à toute sa famille nos très sincères condoléances.

pp.JPG

Ses petits-fils Pierre et Paul, joueurs du Racing

13/04/2012

"Jeannette" Hérréra nous a quittés

 

IMG_0001.jpg

 

"Jeannette"Hérréra avait 84 ans et a vécu toute sa vie dans notre village, dont elle était la mémoire vivante. Elle avait perdu son mari Emile, ouvrier agricole et petit exploitant, il y a près de 30 ans.Elle laisse dans la peine toute une famille et en particulier ses arrières petits enfants qui adoraient leur mémée. Sa disparition plonge la rue du château dans la tristesse et nous pensons à ses voisines qui aimaient tant venir "papoter chez Jeannette". Nous adressons à sa fille Francine Zanatta de Badens, son gendre Guy, son fils Francis, ses petits enfants et ses arrières petits enfants nos très sincères condoléances.

 

 

 

Les chanteuses  1943.jpg

Jeannette Hérréra ( à l'extrème droite) tenait beaucoup à cette photo qui date de 1943. A ctte époque là les distractions étaient rares à Rustiques pour une jeune fille de 15 ans. Voici la chorale de l'église à laquelle elle participait et qui lui procurait beaucoup de plaisir.

 

 

04/04/2012

Michèle Nicloux nous a quittés

 

M. Nicloux.jpg



Michèle Nicloux nous a quittés: Vendredi 31 mars ont eu lieu à Fontpédrouse (Pyrénées Orientales) les obsèques de Michèle Nicloux, épouse de Jean Nicloux qui est à l'origine du musée archéologique qui porte son nom. Michèle Nicloux s'est éteinte après avoir lutté courageusement pendant 5 ans contre la maladie. Elle avait 77 ans. Une délégation du conseil municipal et de l'association de sauvegarde du patrimoine assistait à ses obsèques.

En cette douloureuse circonstance, nous adressons à Jean Nicloux son époux, à son fils Philippe, sa fille Fabienne, son petit fils Vincent et toutes les personnes que ce deuil afflige nos très sincères condoléances.