20/07/2017

L'hommage du village à son maire Charles Mourlan

décés

M. Henri Ruffel adjoint au maire de Rustiques

Entré dans le conseil municipal de Jean Greffier en 1983, Charles Mourlan dirigeait la commune décésdepuis1989, et c'est la maladie qui a interrompu ce qu'il disait être son dernier mandat.

 

M. Eric Ménassi maire de Trèbes

Mercredi après-midi devant la Maison du parc, c'est un émouvant hommage que lui ont rendu, les rustiquois, mais aussi les maires des villages voisins et les officiels représentant les corps constitués.

Henri Ruffel son premier adjoint qui a été son bras droit pendant de longues années, ouvrait les discours officiels : « L'hommage à notre maire est rendu en ce lieu qu'il adorait. La Maison du parc, c'était pour lui l'aboutissement de son travail de maire : pendant ses mandats successifs ont été construits de petits lotissements communaux, la mairie décésétant maître d’œuvre, et cela a permis de construire ce magnifique bâtiment sans mettre en danger les finances communales. Il a été financé sans emprunt, sur fonds propre, mais aussi avec l'aide de subventions car il savait plaider, convaincre pour le village » Ce village qu'il a profondément transformé en 28 ans de mandat.Ce village qui était pour lui le centre de l'univers, il y a développé l'habitat permettant l'intégration de familles et de leurs enfants, il y a mis en valeur le patrimoine en rénovant le tombeau des commandeurs, l'église l'école et a créé le musée Jean Nicloux. Il a apporté à l'école toute son aide et à mis en place le périscolaire.

M. Roger Adivèze vice président de l'association des maires de l'Aude

La sécurité était importante pour lui, il ne laissait rien passer qui pouvait perturber le quotidien des décésrustiquois. En mettant en valeur le Bataillon Minervois présidé par M. Miquel il a prouvé l'importance qu'avait pour lui le devoir de mémoire.

M. Régis Banquet président de l'agglo du carcassonnais

Dans son allocution son voisin et ami Eric Ménassi maire de Trèbes reconnaissait sa force de caractère mais aussi ses emportements, mais ceux qui l'ont côtoyé savaient qu'il y avait autre chose, de la compréhension et de la bienveillance. Ont tour à tour pris la parole M. Roger Adivèze, vice président de l'association des maires de l'Aude, M. Régis Banquet, président de Carcassonne Agglo, Mme Christine Pujol, conseillère régionale Occitanie puis Alain Giniès, vice président du conseil départemental de l'Aude et pour terminer M. Alain Thirion préfet de l'Aude : « Je n'ai pas eu la décéschance de connaître Charles Mourlan, mais on m'a beaucoup parlé de lui, l'amoureux de la nature, de la chasse…. Ce qu'il a fait pour sa commune va rester comme une trace. Il se dévouait pour sa commune qu'il chérissait, il y donnait son temps et sa ténacité... »

Mme Christine Pujol conseillère régionale

 

M. Alain Giniès vice président du conseil départemental

décés

 

 

 

 

 

décés

M. Alain Thirion préfet de l'Aude

décés

                   

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.