22/07/2017

Histoire de Rustiques : l'eau a longtemps été un problème dans notre village

La vie autrefois

La païchère. Le ruisseau de la Chapelle coulait parfois jusqu'à la mi juin. Pour les lavandières, il fallait aller ensuite au canal du midi à 2 Km

En consultant les archives de la commune et en particulier les délibérations du conseil municipal, on retrouve ce qu'était la vie à Rustiques et dans notre canton autrefois :

20-05-1900 : Election du maire. Au premier tour de scrutin : votants 10 bulletin nul 1 à obtenu M. D'hélie Joseph 9 voix Élection de l'adjoint ont obtenu : Vidal Jean 5 voix, Sire Jules 3 voix, Escande Bernard 1 voix Vidal Jean a été élu adjoint au maire.

04-11-1900 : Canal du midi location d'un lavoir à St Julia. Revenant sur la question de la location d'un lavoir au canal du midi le conseil décide de conserver 8 bancs de lavage au lieu de 10 au prix de 6 francs l'un.

07-06-1903 : M. le maire expose que, dans l'intérêt de la conservations des propriétés rurales aussi bien que particulières il serait nécessaire d'avoir un garde champêtre pour la commune.

09-10-1904 : M. le maire soumet au conseil le projet dressé par M. Noguier à la date du 22 septembre dernier pour recherche d'eau : construction d'un puits de captation. Il dit que la dépense à faire est évaluée à 1500 fr.

11-12-1904 : M. le maire soumet au conseil une délibération du CM de Laure demandant à la Cie du Midi, la création d'un service de correspondance du chemin de fer de Trèbes à Laure, service qui desservirait en même temps les communes de Rustiques, Badens et Aiguers-Vives. Le conseil considérant que la population des 4 communes justifiées est de 2 783 habitants qu'elle appartient à une région viticole produisant d'après les dernières statistiques 15 000 Hl de vin, donne pouvoir à M. le maire de s'entendre avec les municipalités intéressées.

Le 11-12-1904: Avis favorable du conseil municipal sur le projet de création d'un service de correspondance du chemin de fer de Trèbes à Laure. Cette diligence desservira en même temps les communes de Rustiques, Badens et Aigues-Vives

18-12-1904 : Le CM après réflexion a décidé de faire figurer sur la liste d'assistance médicale gratuite pour l'année 1905 les personnes ci-dessous (suivent les noms de 17 personnes allant de 27 à 73 ans).La présent liste a été dressée conformément à la loi du 15-07-1893 par la commission communale du bureau de bienfaisance.

La vie autrefois

Rustiques en 1900: A gauche la cave de l'ancien négociant Louis Ric (aujourd'hui propriété de Marc Dezarnaud) n'existait pas

La vie autrefois

Rustiques en 1950, (coté horloge)

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.