17/08/2015

1858 : les chemins ruraux ont l'aspect de ravins

 

En consultant les archives du conseil municipal, on peut revivre la vie du village telle quelle était il y a un siècle et demi.

 

15-08-1854 : Le conseil municipal décide la reconstruction de la porte d'entrée de l'église ainsi que du mur de clôture de la maison presbytériale. (jusqu'à ce jour l'entrée de l'église était coté Nord ).

 

09-05-1858: M. Le maire a exposé au conseil municipal que les chemins ruraux communaux chemin de Buadelles.JPGde cette commune au nombre de 4 se trouvent en très mauvais état. Ils ont plutôt l'aspect de ravins que de chemins, les exploitations agricoles se font très difficilement et on y est même exposé à de graves dangers, les ressource de la commune sont insuffisantes pour fournir à ses réparations. Les quatre chemins sont: 1 le chemin de Rustiques à Buadelles, 2 le chemin dit vieux chemin de Trèbes, 3 chemin dit chemin de Millegrand, 4 chemin dit chemin vieux de Rieux avec embranchement vers la métairie de Cordes. En conséquence le conseil municipal demande que ces 4 chemins soient classés vicinaux.

Chemin de Buadelles

 

 

Février 1859 : Le conseil municipal a fixé le taux de la rétribution scolaire pour l'année 1860 à 15 francs ( par an ) pour les enfants au dessous de 8 ans et 21 francs pour les enfants de 8 ans et au-dessus. Le traitement fixe de l'instituteur pour la même année est de 200 francs plus un supplément de traitement de 208 francs. Frais de la location de la maison d'école : 60 francs pour l'année.

 

Novembre 1864: Les membres du bureau de bienfaisance de Rustiques se sont réunit conformément à l'arrêté de M. Le préfet. M. Le maire a exposé que le crédit de 13, 50 francs pour viande aux malades et indigents était insuffisant pour payer la fourniture faite en 1864. Le conseil à l'unanimité a décidé de demander à M. Le préfet un crédit complémentaire.

 

chemin  vieux de Trèbes.JPG11-11-1864 : Au cours de la séance du 11 novembre 1864, le conseil municipal réunit sous la présidence de M. Jean Caffort maire a pris la délibération suivante : M. le maire a mis sous les yeux du conseil municipal le tableau d'assainissement et de mise en valeur des marais et des terrains incultes de la commune de Rustiques, a déclaré à l'unanimité qu'il y a lieu de faire opérer la reconnaissance des terrains communaux usurpés et de les affermer par voie d'enchères publiques au profit de la commune. Il prie en conséquence M. le préfet de vouloir bien l'autoriser à ces fins.

chemin vieux de Trèbes

 

 

Les membres du bureau de bienfaisance de Rustiques se sont réunit conformément à l'arrêté de M. le préfet. M. le maire a exposé que le crédit de 13, 50 fr pour viande aux malades et indigents était insuffisant pour payer la fourniture faite en 1864. Le conseil à l'unanimité a décidé de demander à M. le préfet un crédit complémentaire.

 

1865 : Le budget de la commune s'élève à 2.113, 30 francs

 

Camping La Commanderie 001.JPG

Jusqu'en 1855, l'entrée de l'église était coté nord

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.