07/08/2015

Quand le premier train est passé !

 

Dans les archives municipales, il est intéressant de consulter les délibérations du conseil municipal, ce qui nous permet de suivre l'évolution du village, mais aussi de certaines réalisations départementales. On peut y lire en particulier:

 

7-06-1838 : Installation du maire Jean Caffort : on peut lire dans la délibération du conseil municipal :  Celui-ci jure obéissance au roi des français, obéissance à la charge constitutionnelle et aux lois du royaume. Élection de l'adjoint Paul Pourenq.

 

1838 : construction d'un puits public (aujourd'hui emplacement de l’autogare) qui a été ici c'était l'abreuvoir public.JPGcreusé dans l'abreuvoir public jusqu'à niveau de terrain, travaux exécutés en régie et surveillés par le maire à ce autorisé. Installation d'une pompe aspirante. Le conseil municipal s'impose une somme de 600 fr pour réaliser ces travaux. Le budget de la commune est de 1 333, 72 fr.

L'abreuvoir public était ici

1845 : Démission de l'instituteur Pierre Rassier. Camille Raynaud le remplace et présente les pièces suivantes : 1)brevet de capacité . 2) certificat d'aptitudes. 3) le certificat de moralité délivré par le maire de Carcassonne (lieu où il habite). 4 le port de La Redorte.JPG4) l'avis du comité local. 5) son acte de naissance.

Les propriétaires amenaient leur vin au port de La Redorte

 

Le 18-08-1850: Le chemin de Millegrand sert à l'exploitation d'une quinzaine de propriétaires, il communique directement avec la départementale Carcassonne à Béziers, Marseillette, Puicheric, La Redorte ou nous pouvons vendre nos vins aux distillateurs qui y sont établis, il sert enfin pour transporter les céréales sur le marché de Béziers.

 

15-08-1854 : Le conseil municipal décide la construction de la porte d'entrée de l'église (coté sud) ainsi que du mur de clôture de la maison presbytériale (la porte était située coté nord).

 

26-08-1855: Projet de construction d'une station de chemin de fer sur la commune de Trèbes: le conseil municipal prend connaissance d'un mémoire des stations projetées dans l'arrondissement de Carcassonne et 2 Ferrals des corbières la gare.JPGdonne l'avis favorable pour la construction d'une station secondaire à Trèbes.

Les premières locomotives à vapeur

 

A noter que dans une vidéo enregistré en 1980 par votre serviteur, un ancien rustiquois Augustin Delpoux racontait le passage du premier train à vapeur à Trèbes: "mon grand-père m'a raconté que des rustiquois avaient travaillé à la construction de la ligne de chemin de fer, dans les années 1850. Quand on a appris le passage de la première locomotive à Trèbes, presque tous les hommes du village sont parti à pied (4 Km) pour voir cet évènement. Le soir quand ils étaient de retour, les femmes et les enfants sont allé à leur rencontre. Et les questions ont fusé: Alors c'était comment ?, comment ça marche ? Et les hommes très impressionnés de répondre: C'est une machine qui fait un bruit infernal. Elle marche toute seule, il n'y a pas de chevaux..."   (à suivre)

16-1  1980 les conteurs.jpg

En 1980, les conteurs rustiquois : De G à D: Hubert Mourlan à demi caché, Francis Mourlan, Paul Gaston, Marcelle Mourlan, Augustin Delpoux, Henriette Nicloux et Charles Mourlan père.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.