17/04/2015

Jean-Claude Taqui nous a quittés

 

Bien que le sachant malade, le village ne s'attendait pas à sa disparition aussi brutale. Jean-Claude Taqui était un personnage incontournable de Rustiques où il habitait depuis 1981, date à laquelle il avait repris la propriété viticole de son épouse Monique.

décésAvec son épouse et ses deux fils Alain et Laurent, ils avaient développé leur propriété de Rustiques mais aussi deux autres propriétés héritées à Barbaira et à Roulens. Aidés d'une dizaine d'employés, ils ont fait fructifier un ensemble agricole comprenant une centaine d'hectares de vignes et autant de champs agricoles. Jean-Claude Taqui était toujours à la pointe du progrès et de la mécanisation, il avait acheté la première machine à vendanger de la région.

Personnage très jovial, chambreur avec les amis, ils auront avec Monique aidés leurs enfants jusqu'au bout. Avec l’aîné Alain, l’administratif, et Laurent plutôt l'homme de terrain, l'exploitation Taqui est aujourd'hui dans de bonnes mains.

On ne peut parler de jean-claude sans parler de sa première vie professionnelle. A la fin de ses études secondaires il a fait une formation de mécanicien diéséliste (3 ans chez Bosh en Allemagne et deux ans à Paris. Il dirigeait ensuite à Toulouse un grand garage de 80 employés et donnait régulièrement des cours au lycée Onde ainsi qu' à Saverdun, appréciant de faire partager ses connaissances.

En 1981 il a laissé ses lourdes responsabilités pour ce nouveau métier qui lui permettait de faire corps avec la nature qu'il aimait tant.

 

décés

 

Sa disparition va laisser un grand vide dans notre village, mais aussi parmi ses copains des villages voisins, ses amis chasseurs etc.

A Monique son épouse, à ses enfants Alain et Laurent et à leurs familles, parents et alliés, nous présentons nos très sincères condoléances.

 

13:21 Publié dans démographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.