14/08/2014

Quand on était enfant de choeur dans les années 1940

 

Dans ces années la, l'église était très fréquentée et presque chaque village avait son curé contrairement à aujourd'hui ou ceux ci doivent couvrir de nombreuses paroisses et faire la course pour arriver à l'heure aux enterrements. A Rustiques il y avait la messe de 11heures tous les dimanches et les vêpres l'après-midi.

Tous les garçons étaient enfant de chœur de 7 ans jusqu'à leur communion solennelle à l'âge de 12 ans et le curé avait ainsi chaque dimanche 6 à 7 serviteurs qui officiaient à ses cotés présentant les objets sacré, lui servant le vin de messe, fourni gracieusement par les viticulteurs du village. On savait d'ailleurs si ce vin était apprécié, à la façon qu'avait le curé de laisser couler le précieux breuvage, ou si après quelques secondes il donnait un petit coup sous la burette afin que l'on retire celle-ci. Parmi les enfants de cœur, il y avait le préposé à la sonnette qui agitait celle-ci afin que les fidèles inclinent la tête au moment de l'eucharistie.

intérieur église.jpgFrancis Carbonnel raconte : « moi j'étais enfant de cœur, plus par intérêt que par conviction, mais je doit avouer que j'aimais la solennité des cérémonies, l'harmonium d'abord, les costumes aussi. Robe et calot rouge plus chasuble blanche pour les fêtes.. Il y avait peu de d’événements mais quand même : bat hèmes et mariages et surtout nous étions gâtés à ces occasions. A la fin de la cérémonie nous nous partagions avec joie les nombreuses piécettes qui garnissaient le plateau que nous présentions à la sortie à la générosité des fidèles. Après la collecte c'est le doyen des enfants de chœur qui dirigeait le partage. Un jour un nouveau curé est arrivé, sentant l'aubaine, il nous dit en mettant la main sur nos recettes : ceci est pour vous (une petite pièce pour chacun), le reste pour le bon Dieu !! Ayant analysé amèrement la situation, j'allais voir à la Commanderie madame Carémier la dame patronnesse à qui je rendis mon tablier (ma tenue d'enfant de chœur) ». A noter que ce curé sera remplacé vers 1950 par l'abbé Raoul Férrié particulièrement apprécié de la population et adoré de tous les enfants. Les anciens rustiquois l'ont toujours dans leur cœur.

 

2-1 1964 env 11 novemb.jpg

11-11-1964: Le curé est venu avec les enfants de chœur à la cérémonie de l'armistice

 

 

Les commentaires sont fermés.