17/07/2014

Francis Carbonnel: souvenirs d'enfance à Canet dans les années 1940

 

années 1940Francis Carbonnel (80 ans) est un ancien professeur de sciences du collège Gaston Bonheur de Trèbes. A la demande de ses petits enfants il vient d'écrire ses souvenirs d'enfance qui se sont déroulés en partie au domaine de Canet où son père était régisseur de 1940 à 1968. Il a eu la gentillesse de nous prêter ses écrits.

 

A leur arrivée, en 1940, venant de Vendres (Hérault) la famille Carbonnel a été conquise par la beauté de ce site exceptionnel, un joli domaine, entouré de vignes, bien agencé dans un écrin de pinède. Par contre la vie n'a pas été toujours facile pour les trois enfants du régisseur Jacques 10 ans et les jumeaux Francis et Jeannine 7 ans)

Aller à l'école...

 

« La première année,en pleine guerre (voir à G, catégorie Histoire l'occupation à Canet), raconte Francis, comme beaucoup de français, nous années 1940avons beaucoup souffert des restrictions, et nous faisions 4 fois par jour à pied le trajet de Canet à l'école de Rustiques en passant par la traverse soit au total 8 Km » L'hiver,les enfants devaient affronter le froid, la pluie et quelques fois la neige. Seules des chutes exceptionnelles privaient les enfants d'école. Il a été arrivé qu'égarés dans les bois, sans montre (on était dans les années 1940)), 2 ou 3 écoliers, grisés par leur chasse à l'écureuil, arrivent alors que la classe venait de commencer. La sanction était immédiate, une semaine au piquet à toutes les récréations. On ne rigolait pas à cette époque là, et l'instituteur M. Galy encore moins. Alors on ne boudait pas l'école pour 10 cm de neige !

Pendant l'occupation

 

« La 2 ème année raconte Francis Carbonnel cela allait mieux au domaine, question alimentation, car nous avions eu le temps de nous organiser, nous élevions 2 cochons ainsi que des poules et des lapins et même le pain ne nous manquait pas car nous fournissions le bois au boulanger de Badens afin qu'il chauffe son four. Il était chasseur et était le seul qui années 1940avait une invitation permanente pour chasser et fureter sur le domaine. Les lapins que nous élevions, nous servaient de monnaie d'échange chez les commerçants. Le troc était assez courant dans ces années là. Des lapins forains il y en avait à foison (la myxomatose n'était pas passé par là).

Un ouvrier agricole très estimé sur le domaine pour son sérieux et sa compétence était un fin braconnier. Il ramenait au cours de ses braconnages beaucoup de forains. Au village on savait que tous les samedis il alimentait une maison close de Carcassonne. Ces dames , comme tout le monde souffraient des restrictions et pratiquaient elles aussi le troc.

 

En 1944 le domaine de Canet sera occupé par les allemands , une cohabitation qui , n'empêchera pas les enfants du régisseur d'aller à l'école tous les jours. Hormis la période d'occupation du domaine (1942 - 44), les enfants de Canet avaient un terrain de jeu immense, Rouïre, Buadelles, des bois et des vallons à perte de vue.

Quand les allemands ont quitté Canet en août 1944 , ce sont eux qui ont découvert par hasard dans les bois de Rouïre un poteau d'exécution et une fosse qui n'ont apparemment pas servi   

           à suivre.....

 

années 1940

PHOTOS: 1) Les frères Carbonnel Francis à G et Jacques) - 2) les gerbiers - 3) les porchères - 4) le domaine en 1950.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.