04/08/2013

L'évolution de l'école du village (1)

 

On trouve les premières traces de l'école du village dans une délibération du 20/10/1839 où on peut lire:" M. Pradiès Antoine né à carcassonne le 24/07/1819 est nommé instituteur en remplacement de Mr Amigues décédé". Il nous est impossible à ce jour de situer cette école. L'instituteur M. Pradiès démissionnera 4 ans plus tard et sera remplacé par Mr Rassier Pierre de Badens. Il y aura alors une succession d'instituteur: André Raynard, puis Louis Montels de Montlaur.

On peut lire ensuite dans une délibération du conseil municipal de 1841: " les enfants de la commune qui sont en âge de fréquenter l'école sont au nombre de 38, le nombre de familles en état de payer est de 18, le nombre d'élèves qui fréquente l'école est de 16". soit moins de 50% des enfants du village. Une délibération du 7/11/1852 nous dit: "la commune de Rustiques est privée d'instituteur depuis longtemps". (apparamment 3 à 4 ans). Les enfants scolarisés en ces années là allaient'ils à Trèbes ou à Badens ?

Construction de la première école

Après quelques années sans école celle-ci reprendra et le 20/05/1870 le conseil municipal fait voter une somme de 2000 francs recouvrable en 4 annuités de 500 francs pour la construction d'une maison la vie autrefoisd'école. En 1873 la construction de ce batiment (qui est l'actuelle mairie) est confiée à l'architecte Mr Colombiers. Le batiment comprend une salle de classe (actuellement salle du conseil muicipal), la mairie et un logement. Le coût final sera de 12648 francs payés à Jean Bonnafous platrier entrepreneur. Le 18/07/1875 le conseil municipal refuse de participer financièrement à la construction du pont sur l'Aude à Marseillette prétextant: " le financement coûteux de son école et la commodité de l'accès à la gare de Trèbes plus proche plutôt que celle de Capendu". De plus la commune va vivre trois années terribles: 1875: mauvaise qualité de récolte, 1876, 1877 les récoltes sont entierrement anéanties par la grêle.

Bien que la classe unique soit trop petite (près de 60 élèves y sont entassés dans les années 1930) l'école va rester dans ce batiment jusqu'en 1936.

 

la vie autrefois

une classe de l'école en 1928

rang du milieu en partant de la droite: 3 ème Jean Greffier qui sera maire de Rustiques de 1978 à 1992 ; 4 ème Gaby Greffier née Foussat ; 5 ème Aimée Combes née Sire.

A noter que Jean Greffier est déjà cote à cote avec celle qui deviendra son épouse.

La classe était celle de Mme Raynaud qui comprenait tous les cours, 60 élèves dont 3 par pupitres. le jour ou a été prise cette photo, une épidémie de rougeole sévissait dans le village.


 

la vie autrefois

La mairie école en 1900.

  A noter que la D 206 n'est pas encore goudronné

Les commentaires sont fermés.