03/11/2012

Le Bataillon Minervois à l'honneur le 10 novembre

 

En retraçant l'histoire du Bataillon Minervois le 10 novembre à 16 H 30, l'association du patrimoine de Rustiques présidée par Henri Ruffel, va nous ramener 68 ans en arrière dans une des périodes les plus sombres de notre histoire.

24 août 1944: le maquis du Minervois attaque une colonne Allemande au col de Salettes, au nord de Bataillon Minervois (dessein).jpgCitou. Le chef de maquis Vignon de Caunes est tué. Cette attaque marque la fin des combats dans le département de l'Aude. Mais la lutte continue...

En septembre le "QG" de la résistance du Minervois s'installe au château de Septsérous (Badens). Les premiers engagements pour la durée de la guerre s'effectuent dès le 12 septembre 1944. Les volontaires affluent de tout le minervois mais aussi de Lézignan, Narbonne, Limoux, Quillan... Certains jeunes qui n'ont pas 18 ans trafiquent leurs cartes d'identité pour s'engager. Les volontaires sont cantonnés dans un rayon de 3 Km dans les châteaux de Rustiques, Canet et Septsérous. Le 1er novembre c'est le 1er défilé du Bataillon Minervois sur les bataillon01.jpgboulevards de Carcassonne. Ils embarquent en gare de cette ville le 23 décembre en direction de Vésoul (Haute Saône) Un entraînement court mais intensif dans le camp du Valdaon et ils partent au front.

Au cours de la conférence Henri Miquel, président de l'association et ancien du bataillon (il avait 18 ans en 1944) évoquera les rudes combats de la campagne d'Alsace dans la neige et le froid glacial, la prise de Niffler avec les premières pertes (tués, blessés et disparus), les terribles combats de la forêt Noire et la rencontre avec les prisonniers et déportés libérés par l'avance des toupes alliés. Sur 550 engagés le Bataillon Minervois a eu 55 tués au combat. Cette conférence qui sera animée par Claude Subreville sera l'occasion de leur rendre hommage. Il y avait dans l'effectif du bataillon deux rustiquois Paul Boisson qui se suicidera peu après son retour et le sergent chef Charles Mourlan décédé en 1980 à L'âge de 71 ans.

group mitraill comm par Mourlan Ch.jpg

Participeront au cours de cette conférence, Jean-Paul Bousquet, fils du général Bousquet, les jeunes lycéens rustiquois lauréats du concours national de la résistance, Francis Mourlan qui évoquera l'occupation allemande à Rustiques et le groupe vocal Allegro de Trèbes.

samedi 10 novembre à 16 H30 au foyer municipal. Entrée gratuite.

Photos:  Le bataillon défile sur les boulevards de Carcassonne, à sa tête le capitaine Piquemal (il était instituteur à Citou)

Le groupe de mitrailleurs commandé par le segent chef Charles Mourlan (3 ème en haut en partant de la Droite)

 

08:17 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.