31/08/2011

Du renfort pour les footballeurs

 

Le Racing club Badens/Rustiques associé cette année encore à Aigues-Vives a déjà lancé la nouvelle saison et s'est activé sur le marché des transferts.

C'est ainsi que trois nouveaux joueurs ont rejoint l'effectif vert et blanc: Florent Marty milieu défensif (retour à la compétition), Christophe Orbanich retour au club, Michel Durand arrive de Puicheric. Ces nouveaux ont fait connaissance avec les joueurs et dirigeants lors de la signature des nouvelles licences et lors du premier entraînement.

Pour tous le premier rendez-vous est donné le samedi 3 septembre à Villalier en coupe Lopez puis le 11 septembre en championnat face à Fitou-Leucate. Le club sera cette année entraîné par Gérard Avallone et Jean-louis Sié. Le Racing club a enregistré deux départs durant l'intersaison, la balance est donc positive du coté des renforts qui viendront consolider l'équipe sénior qui évoluera cette année en deuxième division groupe B avec des équipes majoritairement du carcassonnais mais aussi des bords de la méditerranée.

Les nouveaux venus se sont déjà rapidement intégrés au groupe qui effectuera cette saison avec beaucoup d'espoirs.

 

recrues 2011.JPG

De belles recrues pour l'équipe des trois villages

09:42 Publié dans foot-ball | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

29/08/2011

Importants moyens déployés sur un incendie

 

incendie Candeze 016.jpg

incendie Candeze 020.jpgLundi vers 19 H, le feu a pris de long de la route qui va de Rustiques à la route de Béziers au lieu dit Candèze, 300 m après le cimetière du village. D'importants moyens ont aussitôt été déployés sur les lieux, car l'incendie s'est propagé au bois de pins, ainsi qu'à des balles de paille stockées en bordure du bois.

Sept camions de pompiers étaient sur place et il a fallu l'intervention de trois canadairs car il était difficile de pénétrer dans le bois. C'est en fait le monticule de paille qui a donné le plus de mal aux pompiers, mais vers 21 H l'incendie était pratiquement maîtrisé. (voir l'album photo ci contre).

 

IMG00376-20110829-1957.jpg

 

 

28/08/2011

Rugby: notre village a connu aussi ses heures de gloire !

Rugby à 7 Rustiques_0002.jpg

Debout de Gà D: Jean Canal, Jean Espérilla, Charles MourlanJean-Paul Barthès,Sampiétro, Jean-Louis Maurel, Georges Galindo accroupis: René Caballéro, André Canal, Massip, Jean-Paul Gorce, Pierre Garcia

 

.A quelques jours du début de la coupe du monde de rugby, quelques sexagénaires Rustiquois vont se souvenir avec nostalgie des années1964 à 1966, époque glorieuse pour l'équipe de rugby à 7 du village. C'était la belle époque de l'Amicale ou tous les jeunes se retrouvaient le dimanche sur le terrain de sport chemin de Canet et devant 100 à 200 personnes disputaient le championnat de l'Aude de rugby à 7.

En 1965, après une formidable saison, l'équipe de Rustiques était sacrée championne de l'Aude UFOLEP après une finale mémorable face à Villegayenc disputée à domicile. Une finale "physique" à la limite de la baston (deux blessés chez les visiteurs), mais à part ça disputée dans un bon esprit..... Pour en arriver là, les Rustiquois avaient affronté durant la saison Ventenac-Cabardès, Rouffiac, Génerville et la redoutable équipe de Fabrezan.

Les déplacements se faisaient avec l'estafette de l'entreprise Mourlan (5 joueurs y travaillaient), Alexandre Cabéro était le soigneur attitré, Jean Canal et Paul Gaston, anciens joueurs supervisaient l'équipe, ne manquant aucun déplacements.

Le rugby à 7 permettait à de petits villages comme Rustiques d'avoir une équipe et celà créait une belle animation dans notre petit village. A la fin des matchs tout le monde se retrouvait à la buvette de l'amicale et ....on refaisait le match !

Rugby à 7 Rustiques.jpg

Debout de Gà D: Paul Gaston, Francis Mourlan, Jean Espérilla, Charles Mourlan, Pierre Huillet, André Maurel, Michel Espérilla accroupis: René Caballéro, Francis Castillou, Chalet, "Le Top", Jean-Paul Gorce.

26/08/2011

Le télégraphe Chappe surplombait le village

220px-Télégraphe_Chappe_1.jpg

Aujourd'hui, il est facile de communiquer avec le monde vues du village 022.jpgentier, grâce à internet.La communication a toujours été une préoccupation principale pour l'homme.

A 1,500 Km à l'ouest du village sur une hauteur, il existe un vestige de la tour qui n'est autre que la tour du télégraphe Chappe.

Né en 1763 à Brulon dans la Sarthe, Claude Chappe était un abbé, féru de physique, d'électricité et d'electrolyse. Sacrifiant ses revenus à ses recherches, il essaie des sémaphores mobiles dont les bras reproduisent des signaux correspondant à des mots.

La convention accepte la réalisation d'une ligne expérimentale de 35 Km, en 1794 la première ligne télégraphique voit le jour entre Paris et Lille. Les tours relais sont installées sur les hauteurs à plusieurs Kilomètres de distances.. C'est une véritable chaine humaine entre les stationnaires qui lisent à la lunette le méssage de la station précédente avant de le répeter grâce aux bras et aux poulies qui commandent le télégraphe. En 1795 fut adopté un vocabulaire de 92 pages comptant chacune 92 lignes, soit 8464 mots en phrases. Il fallait établir deux signaux, le premier pour la page et le second pour la ligne. Le stationnaire opérait dans la salle de travail à l'étage, il pouvait descendre se reposer dans la salle de repos en dessous, ¼ d'heure après le coucher du soleil et ¼ d'heure avant le lever du soleil.

En cette fin de XVIII ème siècle les guerres Napoléoniennes font rage et le besoin de communiquer est immense. . En 1844, il y a 534 tours chappe implantées en France, sur 5000 Km. La dernière, Bordeaux Avignon, construite en 1834 sera celle qui passera par le relais de Rustiques, positionné entre ceux de Carcassonne et Marseillette.

Le système Chappe présentait l'inconvénient d'être interrompu la nuit ou par le mauvais temps. Il fut remplacé en 1854 par celui de l'américain Samuel Morse.

vues du village 023.jpg

14:53 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

23/08/2011

Foot: Pas de miracle en coupe de France

 

Foot coupe 005.jpg

Les footballeurs du Racing Badens/Rustiques et Aigues-Vives jouaient leur premier match de la saison ce dimanche à Badens face à Bram pour le compte du 1er tour de la coupe de France.

Foot coupe 010.jpgLe moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'y a pas eu de miracle et la loi du plus fort l'a emporté. Bram qui évolue trois divisions en dessus du Racing s'est logiquement imposé 9 buts à 1 au terme d'un match suivi par un nombreux public, sous une chaleur étouffante.

La première mi-temps jouée vent dans le dos par les verts et blancs se solde par 3 buts à 1. Pour le racing, c'est Romain Lavayssière qui marque sur un coup franc de près.

La deuxième sera plus difficile pour les joueurs d'Avallone et Sié, qui malgré une évidente bonne volonté auront toute les peines du monde à contenir une équipe visiteuse bien organisée. Six nouveaux buts seront marqués par les Bramais, mais les Badénois auraient pu scorer deux fois par André et Eurico Pinto qui manqueront de peu le cadre.

Ce match qui aura servi surtout de préparation sera suivi de deux rencontres amicales face à Trèbes vendredi 26 août et Conques le 2 septembre avant la coupe Lopez et surtout la première journée du championnat de l'Aude face à Fitou-Leucate le 11 septembre. Ce sera alors le début des choses sérieuses puisque le but avoué de cette saison reste le championnat de 2 ème division.

bb3.JPG

Une bonne préparation avant le début du championnat et quelques indications pour les deux entraîneurs Gérard Avallone et Jean-Louis Sié

 

 

10:51 Publié dans foot-ball | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

20/08/2011

Le village au début du 19 ème siècle

 

vues du village 020.jpgOn a vu dans un article précédent qu'il y avait à l'époque romaine, plusieurs "villaé", soit 80 à 100 habitants vivant sur le territoire du village. L'origine de la commune peut être attribué à un nom d'homme latin, Rusticus qui est devenu Rustivilla en 908 (époque Franque) puis Rusticas en 1063, Rusticanum en 1207, Rusticques en 1532 pour être définitivement Rustiques en 1781.

Sur la matrice cadastrale de 1811 on peut lire: La population est de 200 habitants, elle fournit assez de bras pour les travaux de la culture, mais non pour ceux de la récolte, ce qui force les propriétaires à en chercher ailleurs.

Le terrain en général est bien cultivé, les principales productions sont le blé, le seigle, l'avoine et le vin. Il y a à Rustiques 1000 bètes à laine divisées en trois troupeaux et la qualité de la laine est très estimée. Le principal genre d'industrie est l'agriculture. Les habitants peu aisés se livrent à la filature des laines pour les fabriques de Carcassonne.

Comme on le voit, si l'agriculture avait beaucoup d'importance dans notre commune au début du 19 ème siècle, il y avait peu de vignes, par contre l'élevage des moutons était important. Il y a eu des troupeaux d'ovins sur la commune jusqu'en 1960, le dernier était parqué au domaine de Rouïre au nord du village.

nature Rustiquoise 005.jpg

Le domaine de Rouïre n'ayant jamais été électrifié, il n'a été habité que jusqu'à la guerre de 1914/18

 

17/08/2011

L'école de Emile et Yvonne Galy

1946.jpg

 

Yvonne et Emile Galy ont été nommés instituteurs dans notre village en 1943. Ils succedaient à Mr et Mme Panisello. Entre ces deux couples Mr Vidal avait assuré l'année scolaire 1941/42.

Emile Galy faisait également fonction de secrétaire de mairie, poste qu'il occupera jusque dans les années 1960, quand il deviendra secrétaire du conseil général de l'Aude. Le président du conseil général était son grand ami Georges Guille.

Les anciens rustiquois gardent de bons souvenirs de ce couple d'instituteurs, totalement dévoués à leur métier et grands défenseurs de l'école laïque.

Emile Galy avait créé la "caisse l'écureuil", chaque élève versait une somme minime chaque mois, et à la fin de l'année toute l'école partait en voyage scolaire. C'était pour la majorité des petits rustiquois la seule façon de découvrir la mer. Le programme était immuable , départ aux aurores dans l'autobus conduit par Mr Arribaud, arrêt "au single" (au dessous de la commune de Fontjoncouse), pipi et petit déjeuner. Ca prenait bien trois quart d'heure. Compte tenu de cet arrêt on arrivait à La Nouvelle ou à La Franqui au bout de trois heures, mais on ne perdait pas de temps pour le bain du matin. Il arrivait qu'à La Nouvelle on aille visiter les Salins du midi. Une des premières fois les petits étaient tellement impressionnés par les montagnes de sel que plusieurs sont repartis les poches pleines. A La Franqui , le pique-nique de midi avait lieu sous les grands pins et pendant que les instituteurs faisait la sieste, les écoliers chassaient les cigales. Ce n'est qu'après une longue baignade et quelques bons coups de soleil que les "écureuils" rustiquois reprenaient la route pour arriver très tard au village. Les parents étaient prévenus à grand coups de klaxon, et venaient chercher leurs progénitures devant l'autogare.

Pendant ces années d'après guerre les voyages organisés par monsieur Galy ont permis aux écoliers de découvrir tour à tour Port Vendres et Collioure, Nimes et le pont du Gard, les Pyrénées et Puyvalador. Enfin, cerise sur le gâteau, les petits rustiqois sont parti trois jours, quelle aventure! Montélimar avec la visite du barrage de Donzère-Mondragon, de la chocolaterie d'Aiguebelle et de St Rémy de Provence. Voyage inoubliable que celui sur la Cote d'Azur, ou Mr Galy avait négocié l'hébergement dans un lycée de Nice et pendant trois jours les écoliers ont visité Monaco et le palais princier, Menton, l'aéroport de Nice etc

Quand Mr Galy quittera l'école de Rustiques au début des années 1960, il y a déjà quelques années que Madame Galy n'exerce plus pour cause de santé. Le poste d'instituteur sera confié à Robert Réssier. Avant de quitter son poste Emile Galy mettra toute son énergie pour aider la municipalité à construire un groupe scolaire qui passe pour être encore aujourd'hui un des plus beau de la région.

1954.jpg

L'école d'Emile Galy en 1954 à la cité de Carcassonne

 

15/08/2011

250 ème article sur le blog du village

 

IMG_0007.JPGLe blog du village a été créé le 27 mars 2010 et il contient déjà 250 articles , tous archivés.

Vous pouvez les retrouver soit par date soit en cliquant dans la catégorie (à gauche) ou ils sont archivés.

Vous êtes de plus en plus d'internautes (beaucoup d'anciens rustiquois) à suivre ce blog. Pour exemple en juillet 2011, il y a eu 5647 visites dont 1022 visiteurs uniques. 14552 pages ont été ouvertes ce mois là.

Il y a dans la première quinzaine d'août une moyenne de 198 visites par jour.

Si vous avez des informations sur la vie du village, des photos ou des anecdotes sur la vie de Rustiques autrefois, contactez moi. Merci et bonne lecture.

vues du village 018.jpg