19/05/2011

Un squatt très particulier

cohabitation.jpgVoilà un endroit très particulier qu'a choisi ce couple d'oiseaux pour y installer son nid et y élever sa progéniture: une boite à lettre dans un lotissement du village.

L'ouverture de cette boite désaffectée n'est pas bien grande (une fente de 2,5 cm), mais apparemment suffisante.

Patiemment et pendant une quinzaine de jours, ce couple de mésanges charbonnières a construit son nid, défiant Nono et Popo, les deux chats de la maison. Quel labeur pour approvisionner la multitude de branchettes et de brins de mousse et entrer le tout par une si petite ouverture!

Le couple s'est-il relayé pour couver pendant une quinzaine oiseau (suite).jpgde jours ? Nous ne saurons le dire, mais le résultat est probant : 6 à 7 petits, qu'il a bien fallu nourrir et ça a été encore un ballet incessant vers la boite à lettre. Les mésanges peuvent donner 900 becquées de nourrissage par jour. Les deux chats de la maison n'y ont encore vu "que du feu". Tant mieux !

Les oiseaux qui ont maintenant trois semaines ont toutes leurs plumes et sont prêts à aller faire leur vie ailleurs.. Cette aventure aura duré un peu plus de deux mois. Ces mésanges feront-elles comme les hirondelles qui reviennent dans leur nid chaque année ? La boite à lettre est en tout cas à leur disposition pour 2012. Il faut dire que ces oiseaux habitués à squatter, sont très utiles dans nos jardins. En trois semaines un couple de mésanges charbonnières peut détruire 7 à 8000 insectes. Ces mésanges sont souvent utilisées par les arboriculteurs qui leur installent des nichoirs.

20 jours (2).jpg

 Un document: visitez ci-contre l'album photo . Vous y trouverez: la construction du nid, la naissance des petits......et même maman oiseau qui a accepté de se faire photographier.

11:08 Publié dans animaux | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

Fantastique, le photographe a fait preuve d'une vrai sens de l'observations, de délicatesse et de patience.
Un grand bravo

Écrit par : nathalie PRUM-CARRE | 22/05/2011

Les commentaires sont fermés.