30/07/2014

Les artisans du domaine de Canet

 

Le domaine viticole de Canet employait beaucoup de personnels mais aussi de nombreux artisans locaux dans les années 1940-1960. Le maréchal ferrant s'appelait Joseph Campet et habitait Badens. Il y avait au domaine 6 à 7 chevaux et il fallait les ferrer au moins une fois par an, le plus souvent avant les vendanges.

L'homme à tout faire

Joseph Campet était aussi ajusteur, soudeur, plombier, mécanicien et inventeur.. Il avait fabriqué des patrimoinetrainoirs pour les charrues, refait les vérandas du château et surtout entretenait le moulin à vent et intervenait quand il y avait des difficultés de pompage. Et Dieu sait s'il y en avait ! Combien d'heures le maréchal ferrant a t'il passé devant l'énorme piston actionné par le vent. Pour l'esthétique le moulin avait été bâti dans le parc du château et il devait aspirer l'eau du puit profond de 8 mètres et distant de 50 m. L'aspiration était trop difficile pour ce pauvre moulin. Il fallait toute l'ingéniosité de Joseph Campet pour relancer cette machine...en attendant la panne suivante. Ce maréchal ferrant était un homme très jovial qui aimait beaucoup plaisanter. Devant son atelier sur la petite place de Badens, à toute heure de la journée, il y avait les habituels badauds qui venaient entretenir la conversation en écoutant ses blagues et en le regardant travailler.

camion benne et parfois autobus !

Le maçon s'appelait Charles Mourlan et habitait Rustiques. Combien de fois est'il venu au domaine avec son camion Renault bleu : construire les porchères, refaire le toit du château qui à l'origine était une patrimoineterrasse, bâtir des cuves à vin, recreuser le puits et même élaguer l'allée de platanes. Il arrivait qu'à l'occasion des vendanges le régisseur Louis Carbonnel lui demande d'aller chercher avec son camion benne les vendangeurs en gare de Carcassonne.

M. Chaluleau était le bourrelier de Trèbes, il réparait les harnais des chevaux, c'était un entretien régulier qui représentait chaque an un sérieux budget.

Le tonnelier venait chaque année avant les vendanges réparer les comportes et toute la futaille. Le détartreur venait régulièrement détartrer les foudres. Ceux-ci demandaient une surveillance accrue car il fallait constamment maintenir le niveau de vin et il fallait pour l'ensemble de la cave 50 hl par an (un sacrifice compensé par la qualité du vin qui en résultait). Les foudres étaient de capacités différentes (60 hl pour le plus petit réservé au grenache à 350 hl pour les plus grands. La cave à cette époque là était en terre battue afin de maintenir la fraîcheur à l'intérieur. Petit à petit les foudres ont fait place aux cuves à vin en béton et aujourd'hui aux cuves en inox. Certains foudres ont été démontés sur place. Les deux derniers ont quitté Canet sur des camions en 1962.

patrimoine

Les deux derniers foudres quittent Canet en 1962

 

patrimoine

La même année, l'entreprise Mourlan coule les 2 dernières cuves en béton

De H en B et de G à D: J. Medal, G. Miravette, A. Ravanello, J. Garcia, CH Mourlan,

X, F. Castillou, A. Canal, J L Maurel, CL Expert.

 

 

 

 

29/07/2014

Concours de pétanque du 24 juillet

 

pétanqueLes concours de pétanque à la mêlée progressent en terme de fréquentation, 18 engagés le 17 juillet et 27 ce jeudi. Les rustiquois étaient là, mais également les boulistes des villages voisins et quelques amis badénois qui ont l'habitude de venir aux concours de belote l'hiver.

L'orage très menaçant a été bienveillant vis à vis des organisateurs et joueurs, n'éclatant qu'en milieu de nuit, alors que chacun avait regagné ses pénates. Le temps chaud et lourd a été un ingrédient favorable à la bonne marche de la buvette. Les bénévoles préposés à celle-ci Fred et Sylvia n'ont pas eu le temps de languir.

En gagnant les 4 parties Loïc Jacob, Mélissia Dréssère et pétanqueNabile Dada ont fait un carton plein (12 points). Viennent ensuite avec 9 points : Martial Gosselin, Mickaèl Abbrial, Joèl David, Marion Astrié, Jean-Claude Raynaud. Ont obtenu 6 points, soit 2 parties gagnées : Julien Serra, Claude Isti, Gigi Martinez, Sabine Cerciat, Fabien Bureau, Andréo Pilar, Sophie Mourlan, Patrice Gallardo, Véronique Pérez. Tous ces joueurs ont été récompensés par un bon d'achat. La totalité des mises a été distribuée. Ces bons d'achat peuvent être récupérés au café de la Maison du parc ou lors des prochains concours.

Une fête étant organisée par la municipalité le 31 juillet, le prochain concours (à la mêlée) aura lieu le jeudi 7 août. Inscriptions à partir de 20 H 10, tirage au sort à 21 H 00 .

pétanque

Laurent et Aline ont assuré le graphique

 

 

21:21 Publié dans pétanque | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pétanque |  Facebook | |

28/07/2014

L'ACCA de Rustiques organise une soirée conviviale

 

DSCN1051.JPG

 

 

Vendredi 1 er août dans le parc municipal l'ACCA (association de chasse) organise une soirée conviviale

dont voici le programme : 18 h accueil dans le parc. De 18 h00 à 19 h 00 précise : inscription à la grillade et au concours de pétanque en doublette formée : remise en jeu du « Trophée André Castel et Hubert Mourlan », (qui n'a pu être attribué lors de la journée du 6 juillet dernier, pour cause d'intempérie)

19 h00 apéritif offert par l'ACCA, 20 h00 grillade, 21h00 début du concours.

Participation 5 euros par personne

26/07/2014

Rustiques en fête le 31 juillet

 

Dans le cadre de « D'oc e de Vilatge » festival occitan sur le territoire de l'agglo du 26 juillet au 5 août 2014, la culture occitane sera mise à l'honneur dans notre village le jeudi 31 juillet.

Cette soirée est à l'initiative de l'association du patrimoine de Rustiques qui a l'habitude de mettre le village en valeur. L'année dernière elle avait organisé l'inauguration en musique du parcours "un village en histoires" et un grand nombre de rustiquoises et rustiquois en costume d'époque avaient contribué à la réussite de cette journée.

Ce jeudi 31 juillet c'est à cette soirée exceptionnelle qu'elle invite pour découvrir ce village qui fait partie de l'agglomération carcassonnaise, pour passer un moment avec la troupe de théâtre La Compagnie de La Loue sous les ombrages du Parc municipal, pour s'amuser aussi en musique avec les « Miss Gindoules de La Pompette » : tout un programme réjouissant qui vous fera passer une belle soirée.

Un repas convivial rassemblera tous les participants (inscription souhaitable avant le 30 juillet mais les inscriptions seront prises aussi sur place). Rendez vous le 31 juillet à 18 heures.

Photo article presse Francis.jpg

Comme pour l'inauguration  en 2013 du parcours "un village en histoires", Rustiques sera en fête ce jeudi 31 juillet

 

 

06:32 Publié dans animation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

24/07/2014

Séance du conseil municipal du 7 juillet

 

La salle du conseil municipal n'étant pas disponible pour cause de travaux , celui-ci s'est réuni dans la salle de réunion de la Maison du Parc.

Le C. M. a décidé de créer un emploi pour accroissement temporaire d'activité (emploi de non titulaire 2014-07-07.jpgpour une durée de 4 mois ) pour renforcer l'équipe des agents à l'école afin de palier à l'absence de l'agent titulaire. Il va être créé un emploi de non titulaire au mois d'août pour renforcer l'équipe sur les divers chantiers de la commune.

Subventions 2014 aux associations

Les membres du Conseil Municipal, sur proposition de la commission communale culture- communication-associations, après délibération et à l’unanimité décident d’octroyer aux associations les subventions suivantes :

- Racing Club Badens/Rustiques 1 000 € - A.C.C.A (chasse) 500 € - APE Los Maïnatges (6x45élèves) 270 € - A.P.P.C.R. (patrimoine) 300 €

- ASS BTP CFA Aude 91 € - JEUN’S de Rustiques (jeunesse) 300 €

- Chaque enfant son école 120 € - La belote Rustiquoise 300 €

-Association Sports et Loisirs 600 €

Toutefois le Conseil Municipal émet le souhait que soit expliqué aux associations la baisse des dotations de l'Etat et que la municipalité fait un effort pour soutenir les associations cette année mais qu’il n'est pas certain que cette aide puisse être maintenue l'an prochain.

Le C.M. émet un avis favorable à une motion de sanction à l'action de l'AMF pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l'état.

Il donne ensuite lecture de la convention à passer avec le CIAS « Carcassonne Agglo Solidarité » concernant le partage d’organisation du temps périscolaire des enfants scolarisés sur le territoire.

Le Conseil Municipal, autorise M. le Maire à signer les conventions à passer avec le CIAS « Carcassonne Agglo Solidarité » pour :

- la mise à disposition des biens immobiliers sur les temps d’accueil des enfants de l’ALAE et de l’ALSH .

- la prestation de service public pendant les TAP afin de prêter assistance à la commune dans le cadreDSCN1137.JPG de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Il est précisé que l’article 6 (accueil du mercredi après-midi après l’école) ne concerne pas la commune.

Monsieur le Maire donne lecture du règlement d’aides intercommunales aux investissements communaux de Carcassonne Agglo sous forme de fonds de concours.

Il propose pour l’année 2014 que la demande porte sur les travaux de rénovation énergétique de l’école .

Site internet : Deux sociétés ont établi un devis sur la base du projet réalisé par les membres de la commission. Les tarifs n'ont pas encore été étudiés par la celle-ci, Mais cela sera autour de 4 000€ pour la construction du site puis environ 250€ par an de maintenance.

Pour le respect du calendrier, le Conseil Municipal devra choisir le prestataire en septembre.

22/07/2014

Trois autres concours de pétanque programmés cet été

 

Le prochain jeudi 24 juillet

 

DSCN1161.JPGMalgré la faible participation du premier concours de pétanque du jeudi 17 juillet, les bénévoles de l'association Sports et Loisirs ont décidé de programmer trois autres concours cet été. Ce qui a été réconfortant, pour le premier concours, disputé en doublettes, c'est que la convivialité a régné et tous les joueurs sont reparti satisfaits. Comme le disait Adeline SaÏz qui gère les concours de la belote rustiquoise : « nous aussi nous avons débuté timidement et les derniers concours de l’hiver dernier la salle du parc était presque trop petite ».

Les 18 pétanqueurs participant à ce premier rendez-vous ont tous été récompensés, la totalité des mises ayant été redistribuées.

Les trois autres concours auront lieu les jeudi 24 juillet, 7 DSCN1166.JPGet 21 août. Il était impossible d'en organiser un le 31 juillet, une fête étant programmée en soirée au village.

Les concours auront lieu en doublettes en 4 parties toutes minutées à 40 mn, afin de ne pas terminer les concours trop tard.

L’association remercie les bénévoles de la section pétanque qui s'impliquent dans l'organisation de ces concours d'été. La mise en place d'un logiciel mobilisera moins de monde si les concours reprennent l'été prochain. L'informatique ne remplacera pas Fred et Sylvia les responsables de la buvette, mais ils font ça avec dévouement, plaisir et gentillesse. Merci à eux.

DSCN1144.JPG

 Pascal Legros et Laurent Millet au graphique

07:35 Publié dans pétanque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

19/07/2014

jeudi 31 juillet: une soirée à ne pas rater

invitation 31 juillet.jpg

17/07/2014

Francis Carbonnel: souvenirs d'enfance à Canet dans les années 1940

 

années 1940Francis Carbonnel (80 ans) est un ancien professeur de sciences du collège Gaston Bonheur de Trèbes. A la demande de ses petits enfants il vient d'écrire ses souvenirs d'enfance qui se sont déroulés en partie au domaine de Canet où son père était régisseur de 1940 à 1968. Il a eu la gentillesse de nous prêter ses écrits.

 

A leur arrivée, en 1940, venant de Vendres (Hérault) la famille Carbonnel a été conquise par la beauté de ce site exceptionnel, un joli domaine, entouré de vignes, bien agencé dans un écrin de pinède. Par contre la vie n'a pas été toujours facile pour les trois enfants du régisseur Jacques 10 ans et les jumeaux Francis et Jeannine 7 ans)

Aller à l'école...

 

« La première année,en pleine guerre (voir à G, catégorie Histoire l'occupation à Canet), raconte Francis, comme beaucoup de français, nous années 1940avons beaucoup souffert des restrictions, et nous faisions 4 fois par jour à pied le trajet de Canet à l'école de Rustiques en passant par la traverse soit au total 8 Km » L'hiver,les enfants devaient affronter le froid, la pluie et quelques fois la neige. Seules des chutes exceptionnelles privaient les enfants d'école. Il a été arrivé qu'égarés dans les bois, sans montre (on était dans les années 1940)), 2 ou 3 écoliers, grisés par leur chasse à l'écureuil, arrivent alors que la classe venait de commencer. La sanction était immédiate, une semaine au piquet à toutes les récréations. On ne rigolait pas à cette époque là, et l'instituteur M. Galy encore moins. Alors on ne boudait pas l'école pour 10 cm de neige !

Pendant l'occupation

 

« La 2 ème année raconte Francis Carbonnel cela allait mieux au domaine, question alimentation, car nous avions eu le temps de nous organiser, nous élevions 2 cochons ainsi que des poules et des lapins et même le pain ne nous manquait pas car nous fournissions le bois au boulanger de Badens afin qu'il chauffe son four. Il était chasseur et était le seul qui années 1940avait une invitation permanente pour chasser et fureter sur le domaine. Les lapins que nous élevions, nous servaient de monnaie d'échange chez les commerçants. Le troc était assez courant dans ces années là. Des lapins forains il y en avait à foison (la myxomatose n'était pas passé par là).

Un ouvrier agricole très estimé sur le domaine pour son sérieux et sa compétence était un fin braconnier. Il ramenait au cours de ses braconnages beaucoup de forains. Au village on savait que tous les samedis il alimentait une maison close de Carcassonne. Ces dames , comme tout le monde souffraient des restrictions et pratiquaient elles aussi le troc.

 

En 1944 le domaine de Canet sera occupé par les allemands , une cohabitation qui , n'empêchera pas les enfants du régisseur d'aller à l'école tous les jours. Hormis la période d'occupation du domaine (1942 - 44), les enfants de Canet avaient un terrain de jeu immense, Rouïre, Buadelles, des bois et des vallons à perte de vue.

Quand les allemands ont quitté Canet en août 1944 , ce sont eux qui ont découvert par hasard dans les bois de Rouïre un poteau d'exécution et une fosse qui n'ont apparemment pas servi   

           à suivre.....

 

années 1940

PHOTOS: 1) Les frères Carbonnel Francis à G et Jacques) - 2) les gerbiers - 3) les porchères - 4) le domaine en 1950.