21/08/2015

Pour aller sur le nouveau blog de Rustiques

Pour aller sur le nouveau blog de Rustiques, il vous suffit de faire:

lindependant/aude/rustiques

Vous pouvez de la même manière aller sur tous les villages de l'Aude ou des P.O.

     Bonne lecture     Francis Mourlan

 

08:39 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

En 1870, les conseillers municipaux jurent fidélité à l'empereur

 

En consultant les archives du conseil municipal, on peut revivre la vie du village telle quelle était il y a un siècle et demi.

 

10-01-1869 : M. le maire Gabrièl Baron D'hélie a soumis au conseil toutes les pièces du 1  1900 vue générale.jpgdossier relatif au redressement du chemin dit du tour du village. Le conseil considérant que l'état actuel du chemin de ceinture n'assure pas une circulation facile, que le terrain communal est occupé en grande partie par des creux à fumier d'un aspect peu agréable pour les voyageurs, est d'avis à l'unanimité que les propositions de M. les agents voyer soient adoptées dans tout leur contenu.

 

14-10-1869: M. Le maire a soumis au conseil municipal le tracé du chemin d'intérêt communal n° 35 entre Laure et Rustiques. Le tracé adopté par l'administration est à peu près conforme au souhait 2  1900 le château.jpgdu conseil municipal.

 

20-05-1870 :Sous la présidence de M. Gabriel Baron D'Helie maire, il a été exposé que la commune étant dépourvue de maison d'école, il était indispensable d'en faire construire une et l'a invité en conséquence à voter une somme de 2000 fr recouvrable en 4 annuités de 500 fr chacune à partir de 1871 joint à 1700 fr qui sont en caisse et les secours que l'état voudra bien accorder formera à peu près le montant de la dépense totale. (la mairie école sera construite en 1877-1878, c'est aujourd'hui la mairie). Le Conseil municipal considérant que la commune de Rustiques se trouvait dépourvue de bureau de régie avec débit de tabac, il devient essentiel d'en demander un puisque les marchands de vin étant toujours obligés d'aller dans les bureaux voisins et souvent avec le mauvais temps pour acquitter leurs droits et les consommateurs de tabac sont obligés d'aller à Trèbes, ce qui devient très onéreux pour eux.

 

04-09-1870 : Dans la salle de la mairie de la commune de Rustiques, M. le maire président de l'assemblée du conseil municipal à invité chacun des membres présents à prêter le serment prescrit par la loi et dont la teneur est : Je jure obéissance à la constitution et fidélité à l'empereur . Ce serment a été prêté par chaque un, debout et la main droite levée. Le maire a déclaré alors que les nouveaux conseillers étaient installés et entraient dès ce moment dans 4-1  1948 le château.jpgl'exercice de leur fonction.

 

02-1871 : Au cours de la séance du conseil municipal M le maire a donné connaissance des décrets du 02-10 et 22-10 1870 qui ont mis à la charge des départements et des communes les frais d'habillements et d'équipements des garde nationaux mobiles et mobilisés ainsi que leur solde pendant trois mois. Le conseil municipal considérant qu'il importe au plus haut degré seconder les efforts généreux du gouvernement de la défense nationale en vue de délivrer la patrie des horreurs de l'invasion étrangère, qu'aucun sacrifice ne saurait être épargné pour atteindre un résultat si désirable, et qu'en dehors même des sentiments patriotiques qui doivent inspirer les résolutions des citoyens en cette occurrence celui de leur propre conservation, et de leur intérêt les plus chers leur fait un devoir de recourir sans retard au moyens les plus énergiques délibère : il sera pourvu au paiement de la somme de 1.754, 56 fr sur les fonds communs disponibles d'après l'état de situation de la caisse municipale sus visés.

 

3  1900 mairie école.jpg

La mairie école construite en 1877-1878

 

 

17/08/2015

1858 : les chemins ruraux ont l'aspect de ravins

 

En consultant les archives du conseil municipal, on peut revivre la vie du village telle quelle était il y a un siècle et demi.

 

15-08-1854 : Le conseil municipal décide la reconstruction de la porte d'entrée de l'église ainsi que du mur de clôture de la maison presbytériale. (jusqu'à ce jour l'entrée de l'église était coté Nord ).

 

09-05-1858: M. Le maire a exposé au conseil municipal que les chemins ruraux communaux chemin de Buadelles.JPGde cette commune au nombre de 4 se trouvent en très mauvais état. Ils ont plutôt l'aspect de ravins que de chemins, les exploitations agricoles se font très difficilement et on y est même exposé à de graves dangers, les ressource de la commune sont insuffisantes pour fournir à ses réparations. Les quatre chemins sont: 1 le chemin de Rustiques à Buadelles, 2 le chemin dit vieux chemin de Trèbes, 3 chemin dit chemin de Millegrand, 4 chemin dit chemin vieux de Rieux avec embranchement vers la métairie de Cordes. En conséquence le conseil municipal demande que ces 4 chemins soient classés vicinaux.

Chemin de Buadelles

 

 

Février 1859 : Le conseil municipal a fixé le taux de la rétribution scolaire pour l'année 1860 à 15 francs ( par an ) pour les enfants au dessous de 8 ans et 21 francs pour les enfants de 8 ans et au-dessus. Le traitement fixe de l'instituteur pour la même année est de 200 francs plus un supplément de traitement de 208 francs. Frais de la location de la maison d'école : 60 francs pour l'année.

 

Novembre 1864: Les membres du bureau de bienfaisance de Rustiques se sont réunit conformément à l'arrêté de M. Le préfet. M. Le maire a exposé que le crédit de 13, 50 francs pour viande aux malades et indigents était insuffisant pour payer la fourniture faite en 1864. Le conseil à l'unanimité a décidé de demander à M. Le préfet un crédit complémentaire.

 

chemin  vieux de Trèbes.JPG11-11-1864 : Au cours de la séance du 11 novembre 1864, le conseil municipal réunit sous la présidence de M. Jean Caffort maire a pris la délibération suivante : M. le maire a mis sous les yeux du conseil municipal le tableau d'assainissement et de mise en valeur des marais et des terrains incultes de la commune de Rustiques, a déclaré à l'unanimité qu'il y a lieu de faire opérer la reconnaissance des terrains communaux usurpés et de les affermer par voie d'enchères publiques au profit de la commune. Il prie en conséquence M. le préfet de vouloir bien l'autoriser à ces fins.

chemin vieux de Trèbes

 

 

Les membres du bureau de bienfaisance de Rustiques se sont réunit conformément à l'arrêté de M. le préfet. M. le maire a exposé que le crédit de 13, 50 fr pour viande aux malades et indigents était insuffisant pour payer la fourniture faite en 1864. Le conseil à l'unanimité a décidé de demander à M. le préfet un crédit complémentaire.

 

1865 : Le budget de la commune s'élève à 2.113, 30 francs

 

Camping La Commanderie 001.JPG

Jusqu'en 1855, l'entrée de l'église était coté nord

 

 

 

 

 

14/08/2015

Les chemins, principaux soucis de la municipalité en 1850

 

En explorant les délibérations du conseil municipal, on peut revivre la vie telle quelle était dans notre village, il y a un siècle et demi.

 

1841 : Dans le budget communal de 1841, on retrouve les salaires annuels : 200 francs pour l'instituteur, un supplément de 200 fr au prêtre desservant, 114,82 pour le garde champêtre,12 fr pour l 'appariteur, 12 fr pour celui qui remonte l'horloge. 510, 30 francs sont prévus pour l'entretien des chemins communaux, 50 fr pour l'entretien de l'horloge, 10 fr pour fêtes et imprévus.

 

NB : En 1841 l'horloge actuelle n'existait pas.

 

1845 : Démission de l'instituteur Pierre Rassier. Camille Raynaud le remplace et présente les chemin N°6 coté Trèbes.JPGpièces suivantes : 1) brevet de capacité . 2) certificat d'aptitudes. 3) le certificat de moralité délivré par le maire de Carcassonne (lieu où il habite). 4) l'avis du comité local. 5) son acte de naissance.

Le chemin N° 6 Trèbes-Pépieux  (les

platanes on été plantés en 1906)

 

12-08-1847 : M. le préfet propose à la municipalité de classer le chemin d'intérêt communal qui va de Trèbes à Pépieux ralliant entre elles les communes de Badens, Aigues-Vives, St Frichoux, Rieux, Azille. Le conseil municipal de Rustiques considérant qu'il est déjà grévé d'une imposition extraordinaire du presbytère, considérant que la commune de Rustiques à une infinité de réparations urgentes qu'il serait trop long d'énumérer, le conseil municipal est d'avis qu'il n'y a pas lieu de s'imposer pour ce sujet. 1) qu'une telle opération n'est d'aucune utilité pour la commune de Rustiques car elle n'a et n'aura jamais aucune relation avec les communes auxquelles ce chemin va aboutir, elle ne transportera jamais ses vins et ses céréales dans un pays qui en regorge, d'ailleurs Carcassonne qui a une très petite distance lui sert de débouché sur tous ses produits, par conséquent elle ne voit pas la nécessité de centraliser ses fonds pour la construction d'un chemin qui ne lui rapportera jamais rien. La commune de Rustiques a déjà du mal a réparer ses chemins vicinaux et pour ces motifs l'assemblée est d'avis unanime de ne pas adhérer à cette centralisation.

 

7-09-1848 : Le maire convoque le conseil municipal pour le motif suivant, recreusement et élargissement du ruisseau mère : « considérant que les réparations au ruisseau sont urgentes et indispensables pour empêcher les inondations d'entrer dans le village, le conseil municipal à l'unanimité décide que le ruisseau soit creusé convenablement et élargi de un mètre et le propriétaire qui voudra utiliser l'eau modifiera son barrage de manière qu'il ne porte pas ruisseau de la Chapelle (2).JPGpréjudice aux habitants riverains. Il y a un dissentiment existant dans l'assemblée sur la manière d'élargir le ruisseau, après avoir mûrement délibéré, le conseil municipal décide de l'élargir de 50 cm des deux cotés.

Le ruisseau de la Chapelle était un vulgaire

ruisseau en terre, les murettes ont été

construites en 1889. Les barrages sur le

ruisseau servaient à arroser les jardins situés

à droite

 

08-02-1850 : Pour donner la largeur nécessaire au chemin N° 6, on est obligé de prendre une partie de notre abreuvoir communal et que dès lors on nous oblige à déplacer les auges pour les pousser suffisamment vers l'ouest afin de donner au chemin la largeur voulue.

 

10-01-1869 : M ; le maire Gabrièl Baron D'hélie a soumis au conseil toutes les pièces du dossier relatif au redressement du chemin dit du tour du village. Le conseil considérant que l'état actuel du chemin de ceinture n'assure pas une circulation facile, que le terrain communal est occupé en grande partie par des creux à fumier d'un aspect peu agréable pour les voyageurs, est d'avis à l'unanimité que les propositions de M. les agents voyer soient adoptées dans tout leur contenu.

 

chemin du tour du village.JPG

Le chemin dit du tour du village

chemin N° 6 (à droit l'abreuvoir).JPG

Le chemin N° 6, les auges de l'abreuvoir étaient à droite, le ruisseau de la Chapelle passait à gauche tout le long des maisons, il sera dévié en 1913

 

 

 

 

 

 

 

 

12/08/2015

La photo du...soir

hérisson 003.JPG

22 H 25 : Juju fait sa balade nocturne dans notre jardin...

06:47 Publié dans photos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

A 78 ans Raymond Root va courir au profit de Léna

 

Root-raymond_0001.jpg

Raymond Root est un pur londonien. Il est né et a vécu toute sa jeunesse dans la capitale britannique. C'est là qu'il s'est donné à sa passion le cyclisme, participant entre 1950 et 1957 à de nombreuses Root-raymond_0004.jpgcourses sur route, mais aussi à des épreuves de cyclo-cross. Sa spécialité, le contre la montre dont il a gagné le championnat de son club le « Addiscombe cycling ».

Il effectuera ses deux ans de service militaire dans la Royal Air Force, puis après avoir rangé son vélo, épousera Véronica. Son travail de directeur technique informatique les conduira avec leur petite famille aux quatre coins de l'Angleterre.

Il y a dix ans ce sympathique couple découvre Rustiques et en tombe amoureux, ils achètent dans le vieux village la maison d'un ancien maire Jacques Hudelle et pendant cinq ans viendront y passer leurs vacances. L'heure de la retraite venue, ils annoncent à leurs enfants que c'est ici désormais que leur vie va se prolonger et que ce sera à eux d'y venir quand bon leur semblera.

Véronica ne veut plus entendre parler du climat londonien et surtout elle se sent bien avec ses amis(es) de la chorale Allégro de Trèbes. Raymond apprécie la bibliothèque et le café de la Maison du parc où ils se retrouvent avec leurs amis anglais Georges et Sheila. Accordéoniste de talent et passionné de jazz, il joue à temps perdu pour son plaisir.

Raymond Root 005.JPGChaque année Raymond participe à un défi sportif à but humanitaire, le prochain aura lieu le 30 août à Vichy ou il participera à un triathlon en équipe. Un ami va nager 1,9 Km, sa fille Carolyn va courir sur 21, 5 Km et lui enfourchera le vélo pour un circuit très vallonné de 90 Km. Notre rustiquois s'entraîne régulièrement et ce défi le motive personnellement, car il veut le réaliser au profit d'une petite rustiquoise Léna atteinte de Leucodystrophie.

Sophie Mourlan nous a servi

d'interprète

 

Léna Boyer, 11 ans, est atteinte d'infirmité motrice cérébrale, ce qui ne l'empêche pas d'être une élève studieuse et gentille qui fera sa rentrée, le mois prochain en 6 ème au collège de Trèbes. Pour améliorer sa motricité, Léna va de temps à autre à Paris, où elle suit une technique de rééducation innovante qui a été testée dans plusieurs pays comme l'Inde ou les Etats-Unis et qui obtient de bons résultats. Une association a été créée afin de recueillir des fonds en faveur des soins donnés à Léna. Voici le lien de cette association pour la page facebook de l'association de Léna :

https://www.facebook.com/pages/L%C3%A9na-Pas-%C3%A0-Pas/8....

 

Exposition Creyada 016.JPG

Raymond, Véronica et Léna Boyer

 

 

 

 

 

06:40 Publié dans personnages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

07/08/2015

Quand le premier train est passé !

 

Dans les archives municipales, il est intéressant de consulter les délibérations du conseil municipal, ce qui nous permet de suivre l'évolution du village, mais aussi de certaines réalisations départementales. On peut y lire en particulier:

 

7-06-1838 : Installation du maire Jean Caffort : on peut lire dans la délibération du conseil municipal :  Celui-ci jure obéissance au roi des français, obéissance à la charge constitutionnelle et aux lois du royaume. Élection de l'adjoint Paul Pourenq.

 

1838 : construction d'un puits public (aujourd'hui emplacement de l’autogare) qui a été ici c'était l'abreuvoir public.JPGcreusé dans l'abreuvoir public jusqu'à niveau de terrain, travaux exécutés en régie et surveillés par le maire à ce autorisé. Installation d'une pompe aspirante. Le conseil municipal s'impose une somme de 600 fr pour réaliser ces travaux. Le budget de la commune est de 1 333, 72 fr.

L'abreuvoir public était ici

1845 : Démission de l'instituteur Pierre Rassier. Camille Raynaud le remplace et présente les pièces suivantes : 1)brevet de capacité . 2) certificat d'aptitudes. 3) le certificat de moralité délivré par le maire de Carcassonne (lieu où il habite). 4 le port de La Redorte.JPG4) l'avis du comité local. 5) son acte de naissance.

Les propriétaires amenaient leur vin au port de La Redorte

 

Le 18-08-1850: Le chemin de Millegrand sert à l'exploitation d'une quinzaine de propriétaires, il communique directement avec la départementale Carcassonne à Béziers, Marseillette, Puicheric, La Redorte ou nous pouvons vendre nos vins aux distillateurs qui y sont établis, il sert enfin pour transporter les céréales sur le marché de Béziers.

 

15-08-1854 : Le conseil municipal décide la construction de la porte d'entrée de l'église (coté sud) ainsi que du mur de clôture de la maison presbytériale (la porte était située coté nord).

 

26-08-1855: Projet de construction d'une station de chemin de fer sur la commune de Trèbes: le conseil municipal prend connaissance d'un mémoire des stations projetées dans l'arrondissement de Carcassonne et 2 Ferrals des corbières la gare.JPGdonne l'avis favorable pour la construction d'une station secondaire à Trèbes.

Les premières locomotives à vapeur

 

A noter que dans une vidéo enregistré en 1980 par votre serviteur, un ancien rustiquois Augustin Delpoux racontait le passage du premier train à vapeur à Trèbes: "mon grand-père m'a raconté que des rustiquois avaient travaillé à la construction de la ligne de chemin de fer, dans les années 1850. Quand on a appris le passage de la première locomotive à Trèbes, presque tous les hommes du village sont parti à pied (4 Km) pour voir cet évènement. Le soir quand ils étaient de retour, les femmes et les enfants sont allé à leur rencontre. Et les questions ont fusé: Alors c'était comment ?, comment ça marche ? Et les hommes très impressionnés de répondre: C'est une machine qui fait un bruit infernal. Elle marche toute seule, il n'y a pas de chevaux..."   (à suivre)

16-1  1980 les conteurs.jpg

En 1980, les conteurs rustiquois : De G à D: Hubert Mourlan à demi caché, Francis Mourlan, Paul Gaston, Marcelle Mourlan, Augustin Delpoux, Henriette Nicloux et Charles Mourlan père.

 

 

 

 

31/07/2015

Marche du soir le mardi ...et pétanque le jeudi

sorties du soir 005.JPG

 

2015-07-23 pétanque 019.JPGSi la plupart des activités de l'association Sports et Loisirs sont en sommeil, il reste quelques distractions sportives pour les rustiquois pendant ces deux mois d'été.

 

C'est ainsi qu'une marche du soir est organisée tous les mardis avec un départ à 20 H devant la mairie. Un circuit de 6 Km environ est proposé, il sera raccourci au fur et à mesure que les jours diminueront.

 

La reprise des randonnées se fera le jeudi 3 septembre. Départ à 14 H devant la mairie.

 

Les concours de pétanque se poursuivent jusqu'à la fin 2015-07-23 pétanque 007.JPGaoût. Malgré la pluie toute la journée et la fraîcheur du soir, 41 pétanqueurs ont participé au concours du 30 juillet, dont voici les résultats, les 27 premiers joueurs ont été récompensés : 1 er Barbe Christophe, Martinez Gigi, Mourlan Francis,Mourlan Milian tous 39 points, 5 ème Saïz Serge 38 pts, 6 ème : Brand Maxime, Dada Nabile, Flahaux Jean, Garrigues Yannick 36 pts, 10 ème : Andréo Pilar, Ruffel Henri, Soulié Bastien, Vasquez Dominique 35 pts etc.

 

Classement du Challenge de la Maison du parc: 1er : Garrigues Yannick 169 points, 2 ème Mourlan Francis 164 pts, 3 ème Astié Yannick 162 pts, 4 ème: Mourlan charles 153 pts, 5 ème Tena Elutério 148 pts 6 ème Souply Robert 145 pts, 7 ème Abrial Mickael 142 pts, 8 ème Soulié Bastien 139 pts etc.

 

Prochain concours, jeudi 6 août, engagement de 20 H 15 à 20 H 55, la licence n'est pas obligatoire, buvette sur place. Les organisateurs vous souhaitent la bienvenue.

2015-07-16-pétanque 022.JPG

2015-07-16-pétanque 018.JPG

Les bénévoles de la pétanque devant le panneau de leur sponsor Intermarché de Trèbes

 

 

 

 

16:33 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |