16/11/2016

La photo d'un soir

Ce soir le vent a chassé les nuages et nous avons pu observer la lune qui est à son périgée, soit une distance de 356 509 Km de la terre.

On a pu la voir 14 % plus grosse et 30 % plus brillante. Cela n'était pas arrivé depuis 1948 et si vous avez raté ça rendez-vous dans 70 ans...

P1150153.JPG

Photo  Patrick Chaplain

08:54 Publié dans photos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

23/10/2016

Travail délicat à l'horloge

IMG_8715.JPGDans les délibérations du conseil municipal on trouve trace d'une première horloge en 1841. celle-ci était fixée sur la façade d'une IMG_8717.JPGmaison. Dans le budget de la commune, il était prévu cette année là, 12 francs annuels pour la personne chargée de remonter l'horloge.

La tour de l'horloge actuelle a été construite en 1897. Plus haute que la plupart des toitures des maisons du village, elle permettait aux paysans de savoir l'heure quand ils travaillaient aux alentours du village.

Depuis quelques années le système de fonctionnement a été numérisé, mais les cadrans comme le mécanisme, sont toujours d'époque. Ces jours-ci il a fallu réparer le cadran situé coté sud. Après sa réparation dans un atelier spécialisé il a fallu remettre le cadran en place ce qui a nécessité un travail délicat pour l'ouvrier qui en avait la charge.

IMG_8716.JPG

 

 

16/09/2016

Périple en Aveyron pour nos randonneurs

randonnées

Les randonneurs de l'association Sports et Loisirs reviennent d'un séjour en Aveyron, où ils ont alterné visites et randonnées.

randonnéesDès le premier jour à son arrivée à Belcastel , le groupe était subjugué par la beauté du site, où après le pique-nique au bord de la rivière et une marche dans la forêt, la visite du château s'imposait. Après avoir déposé les valises pour une première nuit à Espalion, le samedi était consacré à la visite de Laguiole et de l'Aubrac. Dans une fromagerie coopérative, découverte de la fabrication du fromage et visionnage d'un film qui retraçait l'histoire des burons depuis 100 ans. C'est d'ailleurs dans un de ceux-ci que le groupe dégustait à midi l'Aligot.

Dans une coutellerie, après avoir assisté à la fabrication des célèbres couteaux, la boutique permettait à certains de faire quelques emplettes avant de prendre la route de St Come d'Olt, un randonnéesdes plus beau village de France .

300 mètres de dénivelé était au programme de la randonnée du dimanche matin, toujours dans les sous bois, avec au sommet un joli point de vue puis la traversée du village typique d'Alayrac. Après le pique-nique sur les bords du Lot, quelques uns optaient pour la sieste alors que la plupart allaient visiter la magnifique église romane de Perse. La moitié de l'après-midi était consacré au musée des arts et des traditions populaires d'Espalion et celui plus surprenant du scaphandre, celui-ci ayant été inventé par deux espalionnais. A Bozouls les randonneurs descendaient dans randonnéesl'impressionnant cirque naturel creusé par le Dourdou, un canyon en forme de fer à cheval de 400 mètres de diamètre et profond d'une centaine de mètres.

Le séjour se terminait le lundi avec la visite de Séverac le château et sa cité médiévale, dîner dans un excellent restaurant de Millau, avant de prendre l'autoroute, un arrêt sur l'aire appropriée pour photographier le viaduc et visionner la construction de celui-ci.

Pour ce premier séjour organisé par l'association Sports et Loisirs, tous les adhérents sont revenus ravis et remercient chaleureusement Michel Quérel qui a tout planifié dans les moindres détails et qui a concocté un programme attrayant. A l'année prochaine !

randonnées

randonnées

 

18:52 Publié dans associations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnées |  Facebook | |

29/08/2016

Mickaèl Abrial remporte le Challenge de la Maison du parc 2016

57 pétanqueurs disputaient ce jeudi le dernier concours de pétanque comptant pour le 2 ème Challenge de laDSCN6123.JPG Maison du parc. Après des parties très disputées, Laurent Millet qui était aux manettes de l'ordinateur rendait le verdict final.

C'est Mickaèl Abrial de Villeneuve Minervois qui remporte le Challenge avec 272 points et succède au Lauranais Yannik Garrigues vainqueur en 2015 et 2 ème cette année. Anne-Marie Jouet de Carcassonne est la meilleure féminine, alors que le rustiquois Thomas Marius est classé pour la 2 ème fois meilleur jeune. 104 joueurs ont participé cette année au Challenge de la Maison du parc dont 26 féminines. 38 rustiquois ont été présents à DSCN6010.JPGau moins un concours. A noter les progrès réalisés par les ados rustiquois et leur comportement exemplaire, leur aide aussi pour la préparation des cadres chaque semaine.

C'est en présence de l'adjoint au maire Henri Ruffel, et tous les bénévoles de la pétanque que Gisèle Vallart présidente de l'association Sports et Loisirs remettait le trophée au vainqueur. Francis Mourlan remerciait tous les bénévoles du groupe de marche qui ont assuré le bon fonctionnement des concours, les participants pour leur fidélité et Henri Ruffel représentant le maire, louait le bon état d'esprit des jeunes rustiquois qui ont su créer des liens d'amitiés intergénérationnels.

Place ensuite à la fête, pour clôturer cette saison de pétanque joueurs, bénévoles et spectateurs ont partagé DSCN6148.JPGgâteaux et boissons.

Classement final : 1 er Mickaèl Abrial 272 pts, 2 ème Yannik Garrigues 260 pts, 3 ème Sébastien Morel 248 pts, 4 ème Marius Thomas 238 pts, 5 ème Dada Nabile 237 pts, 6 ème Anne-Marie Jouet 235 pts, 7 ème Quentin Campaci, José Vasquez 233 pts, 9 ème Mourlan Francis 227 pts, 10 ème Noé Jouet 220 pts, 12 ème Pilar Andréo 217 pts, 13 ème Cazajou Colette 216 pts, 14 ème Lilian Sirvein 214 pts, 15 ème Xavier Thomas 208 pts, 16 ème Gisèle Philipot 205 pts, 17 ème Danièl Mourlan 200 pts, 18 ème Gigi Martinez 196 pts, 19 ème Habiba Hafilalès 195 pts, 20 ème Louis Thomas 191 pts, etc.

L'association Sports et Loisirs et sa présidente Gisèle Vallart remercie chaleureusement la municipalité de Rustiques qui a renforcé cette année l'éclairage du boulodrome, le sponsor Intermarché de Trèbes, et toute l'équipe de bénévoles et vous dit : « A l'année prochaine ».

DSCN6165.JPG

DSCN6168.JPG

 

11:19 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pétanque |  Facebook | |

15/08/2016

En 1887 le conseil municipal décide qu'il y aura une 2 ème messe le dimanche

En consultant les archives du conseil municipal, on peut revivre la vie du village telle quelle était il y a un siècle et demi.

13-02-1887 : M. le maire a exposé au conseil municipal que la commune de Rustiques est la seule du canton qui fut dépourvue de bibliothèque scolaire et que dans l'intérêt de l'instruction il serait bon d'en créer une. Il leur a aussi démontré que dans l'intérêt de la santé des enfants il serait bon d'acheter un calorifère pour l'école. Le conseil municipal oui l'exposé de M. le maire considère que la création d''une bibliothèque serait très utile pour l'instruction des jeunes gens qui quittent l'école et qu'un calorifère est urgent dans l'intérêt de la santé des enfants.

2013-1 l'église.jpgLe conseil municipal vu le vœu d'un grand nombre d'habitants de la commune tendant à obtenir une deuxième messe le dimanche, considérant que ce vœu lui paraît suffisamment justifié par ce fait que pour la population laborieuse le dimanche est le jour ordinaire de déplacement soit pour se rendre à la ville, soit dans d'autres localités qui en second lieu la plupart désireraient avoir la faculté d'un plus grand nombre d'heures consécutives de travail le conseil municipal entendant respecter la liberté de conscience et ne voulant en rien entraver les pratiques religieuses des fidèles, décide qu'il sera inscrit au budget une somme de 200 fr pour une deuxième messe le dimanche.

24-06-1888 : M. le maire donne connaissance à l’assemblée du conseil de fabrique tendant à ce qu'il soit pourvu par la commune à la construction de la voûte de l'église au moyen des ressources communales et en même temps il leur présente les plans et devis estimatif dressés par un homme de l'art . Le conseil municipal considérant que le projet présenté répond à un besoin réel, que les travaux sont devenus indispensables par suite de l'insalubrité de l'édifice actuel et que les ressources de la fabrique ne permettent pas de subvenir à cette dépense. Le conseil municipal s'informe et constate par lui même la grande nécessité de la réparation demandée indispensable puisque l'hiver dernier il a fallu à différentes reprises enlever des amas de neige de l'intérieur de l'église.

04-11-1900 : Canal du midi location d'un lavoir à St Julia. Revenant sur la question de la location d'un lavoir au canal du midi le conseil décide de conserver 8 bancs de lavage au lieu de 10 au prix de 6 francs l'un.

07-06-1903 : M. le maire expose que, dans l'intérêt de la conservations des propriétés rurales aussi bien que particulières il serait nécessaire d'avoir un garde champêtre pour la commune.

09-10-1904 : M. le maire soumet au conseil le projet dressé par M. Noguier à la date du 22 septembre dernier pour recherche d'eau : construction d'un puits de captation. Il dit que la dépense à faire est évaluée à 1500 fr.

1964-1  l'église.JPG

L'église en 1964

2013-2 l'église.jpg

La voute de l'église a été refaite en 1888

 

 

 

07/08/2016

Charly et Laurent, deux rustiquois dans les arènes trébéennes

IMG_8088.JPG

1.jpgEn participant lors de la fête occitane de Trèbes du dimanche 7 août au toro piscine, Charly Gries et Laurent Millet ont représenté le village de Rustiques. Se joignant à l'équipe de Trèbes lors de cet interGetAttachment.aspx.jpg villages ils n'ont pas hésité à affronter les jeunes toros et leurs redoutables cornes. Ils étaient novices mais petit à petit ils se sont pris au jeu, n'hésitant pas à prendre des risques. Une grande première pour nos jeunes rustiquois. L'émotion est très forte quand la bête charge, le rythme cardiaque s'envole, mais cela laisse des souvenirs inoubliables, surtout quand la corne vous caresse les côtes.  Bravo à eux deux pour leur participation et leur courage. 

IMG_8073.JPG

 

 

04/08/2016

Notre ami George nous a quittés

C'est avec une profonde tristesse que le village a appris le décès de George Seddon.

DécèsGeorge était né à Manchester (Royaume Uni) où son père avait une entreprise d'électricité et il a dirigé celle-ci jusqu'à sa retraite. Déjà tout jeune avec ses amis il venait passer ses vacances en France et il aimait tellement celle-ci qu'il avait décidé d'y vivre un jour en permanence.

Avec son épouse Sheila, c'est ce qu'ils ont fait à leur retraite, tout d'abord en s'installant quelques années à Fanjeaux, puis ils sont tombés amoureux de notre village et s'y sont installés définitivement.

Malgré le mal qu'ils avaient à pratiquer notre langue, leurs sourires, leur gentillesse et ce besoin de partager l'amitié a fait qu'ils ont été tout de suite adoptés par les rustiquois. Ils se plaisaient au café communal où ils partageaient souvent un thé avec leurs grands amis Véronica et Raymond. Ils étaient présents à toutes les manifestations, s'aimaient avec leurs amis marcheurs, se plaisaient à la chorale Allegro de Trèbes.

Depuis quelques mois la santé de George se dégradait et le couple a quitté notre village pour rejoindre leur famille à Manchester. George s'est éteint paisiblement, dans la ville où il est né, le 31 juillet 2016. Il avait 83 ans.

Nos très sincères condoléances à Sheila et à toute sa famille.

 

 

15:09 Publié dans démographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décès |  Facebook | |

24/07/2016

En 1883 un terrible fléau menace la commune...

En consultant les archives du conseil municipal, on peut revivre la vie du village telle quelle était il y a un siècle et demi.

05-03-1882 : Suite à la demande du conseil municipal de Laure le conseil municipal de Rustiques est favorable à la création de deux nouvelles foires qui se tiendront à Laure les 12 janvier et 28 août de chaque année.

21-05-1882 : M. le maire donne lecture de l'article 5 de la loi du 28-05-1882 ainsi conçue : « une commission municipale scolaire est instituée dans chaque commune pour surveiller et encourager la fréquentation des écoles, elle est composée du maire président, d'un des délégués du canton désigné par l'inspecteur de l'académie de membres désignés par le conseil municipal (3 personnes). Sont désignés : M. le curé 9 voix, Clergue Auguste 9 voix et Durant François 9 voix. (D’où l'importance du curé dans l'administration de la commune).

21-02-1883 : Une enquête est faite par l'association pour la destruction du phylloxéra. Le conseil municipal donne un avis favorable sur cette enquête.

14-08-1883 : Le maire a soumis au conseil municipal toutes les pièces du dossier relatif au projet d'élargissement du chemin N° 6 (aujourd'hui D 206) entre la limite de la commune de Trèbes et le chemin d'intérêt communal N° 35 ter sur une longueur de 1471 m.

A propos de la sécheresse le maire dit : « vous savez tous aussi bien que moi que la commune souffre depuis quelques temps déjà du manque d'eau, que si des mesures promptes ne sont pas prises, dans un délai malheureusement trop proche il n'y en aura pas même pour les besoins les plus indispensable des ménages. Étant chargé des intérêts de la population, il est de notre devoir de veiller à ce que pareil état de chose n'arrive. Je n'ai pas besoin de vous faire connaître les inconvénients qu'il en résulterait. En conséquence je vous engage à réfléchir mûrement pour trouver et mettre en exécution immédiatement les moyens les plus efficaces pour éviter le fléau qui nous menace. Reconnaissant que ce que vient de dire M. le président est de la plus exacte vérité, considérant que la pompe principale désignée sous le nom de grande pompe a toujours fourni de l'eau en abondance, que si actuellement elle est à sec cela dépend non seulement de la grande sécheresse mais principalement du besoin de nettoyage et décide à l'unanimité de faire nettoyer et recreuser le puits de la grande pompe de deux mètres. Le conseil municipal vote un emprunt de 1 000 fr, cette somme sera prêtée par M. Escande Bernard et Salvagnac Jacques tous deux propriétaires. Le devis pour cette réparation s'élève à 2 000 fr.

En 1886 le ruisseau de La Chapelle (qui n'est pas encore cimenté, ni dévié), est considéré comme insalubre le conseil municipal considérant que les moyens de salubrité publique sont les plus urgents, qu'il est constant que le ruisseau de la Chapelle qui sert de déversoir au trop plein de la fontaine publique est un foyer d'infection, considérant que les fonds destinés à faire face à cette réparation sont votés et encaissés depuis 3 ans invite M. le maire à faire procéder à la dite réparation d'urgence dans un délai de un mois.

aqueduc au passage du ruisseau.JPG

Le ruisseau de la Chapelle traversait le chemin N° 6 ici sous un petit aqueduc

l'abreuvoir municipal était à droite.JPG

Il longeait les maisons ici à gauche. La grande pompe était à droite (platane)

pont construit en 1913, refait en 1950.JPG

Le ruisseau a été dévié derrière le presbytère et le pont construit en 1913. Il sera refait en 1952.