22/08/2014

1847: la future départementale 206 se fera sans nous !

 

A la moitié du 19 ème siècle notre village vivait pauvrement de l'agriculture et de l'élevage. IMG_5957.JPGQuelques vignes, beaucoup de céréales et l'élevage des moutons, (environ 3000 têtes). Les municipalités qui se succèdent apportent leur soutien aux malades, aux indigents et aux femmes en couche. On finance suivant les possibilités l'école qui est payante, 50 % environ des enfants la fréquentent, mais il arrive parfois qu'il n'y a pas d'instituteur. La maison d'école est une maison ordinaire louée par la municipalité.

un chemin inutile

Dans les années 1840, il y a peu d'investissements dans le village, alors quand le préfet fait appel à la municipalité pour la construction de ce qui est aujourd'hui la départementale 206 voici ce que répond la municipalité dans une délibération du 12-08-1847 : « M. le préfet propose à la municipalité de classer le chemin d'intérêt communal qui va de Trèbes à Pépieux ralliant entre elles les communes de Badens, Aigues-Vives, St Frichoux, Rieux, Azille. Le conseil municipal de Rustiques considérant qu'il est déjà grévé d'une imposition extraordinaire pour la construction du presbytère, considérant que la commune de Rustiques à une infinité de réparations urgentes qu'il serait trop long d'énumérer, le conseil municipal est d'avis qu'il n'y a pas lieu de s'imposer pour ce sujet. 1) qu'une telle opération n'est d'aucune utilité pour la commune de IMG_5848.JPGRustiques car elle n'a et n'aura jamais aucune relation avec les communes auxquelles ce chemin va aboutir, elle ne transportera jamais ses vins et ses céréales dans un pays (le Minervois) qui en regorge, d'ailleurs Carcassonne qui est à une très petite distance lui sert de débouché sur tous ses produits, par conséquent elle ne voit pas la nécessité de centraliser ses fonds pour la construction d'un chemin qui ne lui rapportera jamais rien. La commune de Rustiques a déjà du mal a réparer ses chemins vicinaux et pour ces motifs l'assemblée est d'avis unanime de ne pas adhérer à cette centralisation ». Voilà une délibération qui fera sourire les nombreux automobilistes qui fréquentent aujourd'hui cette départementale.

Le pont de Marseillette ...

une dépense inutile pour les rustiquois

En 1875, la municipalité sera également sollicitée pour la construction du pont sur l'Aude à Marseillette et émettra un avis favorable à cette construction, mais ne participera pas au financement, estimant que la commune est trop endettée par la construction de la maison d'école et que ce pont n'est d'aucune utilité, Rustiques étant plus prêt de la gare de Trèbes que de celle de Capendu.

 

IMG_5955.JPG

Photos prises en ULM par Alain Tournier en 2013

 

 

21/08/2014

Jeudi 21 et 28 août, les deux derniers concours de pétanque seront bien dotés

 

pétanquePour cette première saison les concours de pétanque en nocturne ont eu beaucoup de succès. Les participants ont apprécié le cadre exceptionnel du boulodrome et du parc municipal.

Il ne reste que deux concours pour clôturer la saison les jeudi 21 et 28 août. Ils se dérouleront en trois parties à la mêlée intégrale.

Tenant compte du bénéfice de la buvette et du sponsoring du magasin Intermarché de Trèbes, les organisateurs ont décidé de bien doter ces deux derniers concours en redistribuant en récompense la totalité des mises plus un bonus, le tout en bon d'achat.

pétanque

Rendez-vous ce jeudi, inscriptions à partir de 20 H 15, tirage au

sort à 21 H précises.

 

06:33 Publié dans pétanque | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pétanque |  Facebook | |

20/08/2014

Ils se sont dit oui

 

Samedi a été célébré le mariage de Loïc Vaujany ingénieur EDF à Marseille avec Clémentine Amouroux étudiante. Exceptionnellement le mariage civil a eu lieu à la Maison du parc, avec l'autorisation de la préfecture, la mairie étant en travaux.

Loïc est le fils de notre adjointe au maire Aline Vaujany et c'est Henri Ruffel notre premier adjoint qui a reçu le consentement des époux devant une foule d'amis.

Les festivités se sont poursuivies au foyer municipal de Laure Minervois où la foule des parents et amis se sont retrouvés dans une ambiance très chaleureuse.

mariage

Nous souhaitons à ce jeune couple une longue vie et un

bonheur sans nuage.

 

 

11:14 Publié dans démographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mariage |  Facebook | |

19/08/2014

En direct de Kodéni

 

Claudine et Dominique Jarry qui ont créé en 2009 une école au Burkina Faso et qui gèrent l'association humanitaire « A chaque enfant son école » nous donnent des nouvelles de KodéniDSCF8298.JPG avec qui ils sont en liens permanents.

 

Actuellement les enfants sont en vacances. Les plus grand travaillent dans les DSCF7515.JPGchamps avec leurs parents. En juillet et août, c'est la saison des pluies, avec la plantation du mil ou du maïs , base de leur alimentation pour l 'année à venir. Il faut souhaiter que la pluie soit au rendez-vous en quantité suffisante.

 

L'école reprendra avec 3 classes CP 2, CM 1 et CM 2. Les écoliers ont envoyé leurs notes de fin d'année à leurs parrains. On constate que pour la majorité ce sont des élèves appliqués, qui font des progrès. Dans une lettre qu'ils adressent à l'association, les élèves de CM 1 remercient les fondateurs de l'association « A chaque enfant son école », parlent de leurs efforts pour améliorer leur travail en classe et terminent en disant : »nous sommes prêts pour affronter le CEP (certificat d'étude primaire) à la fin de la prochaine année scolaire.

 

L'association remercie la municipalité de Rustiques qui vient de lui attribuer une subvention comme les années précédentes.

 

DSCF8630.JPG

 

Les enfants de Kodéni aident bien leurs parents dans les travaux de jardinage

 

 

10:19 Publié dans humanitaire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

18/08/2014

Le mémorial internet sera prêt le 11 novembre prochain

 

Mercredi une délégation de l'association du patrimoine de Rustiques, Henri Ruffel le président et Francis Mourlan membre de l'association, s'est rendue à Fontpédrouse, petit village des P.O. où réside Jean Nicloux. Ce petit village de 130 habitants est le premier de France à avoir un mémorial internet (inauguré le 26 juillet dernier), réalisé grâce au travail de leur association du patrimoine et en particulier de Jean Nicloux et de M. Barthelet pour ce qui est des recherches. M. Barthelet est un cadre important de l'entreprise Michelin, passionné par tout ce qui est patrimoine et en particulier celui de Fontpédrouse, terre de ses aïeux.

 Si créer un mémorial internet n'est pas coûteux financièrement, par contre il demande énormément de travail de recherches pour alimenter les données numériques. Un mémorial internet c'est une plaque en lave de 15 cm sur 15 scellée sur un monument. A Rustiques il y en aura deux, une au monument aux morts et l'autre dans le village. Le visiteur présentant son smartphone aura les photos et une multitude de renseignements concernant les soldats tombés au champ d'honneur que ce soit au cours de la guerre de 14-18 ou des guerres suivantes.

 Après avoir fait le long travail de recherche de renseignements pour Fontpédrouse Jean Nicloux l'a commencé pour notre commune, avec l'aide de Henri Ruffel.

 Francis Mourlan et Henri Ruffel ont passé plusieurs heures ce mercredi en compagnie de M. Barthelet et tous trois ont rempli une fiche concernant un poilu qui figure sur le monument de Rustiques. Ces renseignements vont être vérifiés par une équipe de bénévoles regroupés au sein d'une association nationale et seront ensuite validés. Il ne restera plus qu'à actualiser au fur et à mesure tous les renseignements. Un travail long mais passionnant.

 Le 11 novembre prochain le mémorial internet de Rustiques sera prêt afin d'être inauguré à l'occasion de la commémoration de l'armistice.
 

Fontpédrouse conférence.jpg

De G à D:  M. Barthelet, Mme Arlette Bigorre maire de Fontpédrouse,Francis Mourlan, Henri Ruffel,  Marie Thérèse Chaulet vice présidente de l'association du patrimoine du village et Jean Nicloux le président de l'association du patrimoine de Fontpédrouse et fondateur du musée de Rustiques.

 

06:40 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

16/08/2014

Le canal des deux mers, un projet inabouti

 

C'est en 1884, deux cent ans après la mise en eau du canal de Pierre Paul Riquet que l'on a commencé de parler du canal des deux mers. Un canal qui en partie reprenait le cours du canal du midi et qui allait permettre aux bateaux de forts tonnages d'aller de l'Atlantique à la Méditerranée ce qui allait leur éviter le contournement du rocher de Gibraltar.

DSCN0219.JPGDans les années 1950, les péniches n'étaient plus halées par les chevaux et le transport du fret sur le canal était très important : céréales, vin, ciment etc. Les péniches étaient nombreuses à assurer le transport entre Port La Nouvelle, et Bordeaux, desservant les villes comme Carcassonne, Castelnaudary, Toulouse Moissac, Agen, Langon etc. Il arrivait que Charles Mourlan l'entrepreneur du village aille avec son camion Renault chercher le ciment directement au port de Carcassonne.

Une aubaine pour la région

C'est dans ces années là que l'on a reparlé sérieusement du canal des deux mers. Les anciens rustiquois se souviennent que l'on y croyait ferme à cet énorme projet, beaucoup disaient que c'était une aubaine pour l'emploi et l'économie de la région. On voyait déjà passer du coté de Millegrand cargos et pétroliers. Les communes riveraines avaient été sollicitées financièrement pour participer aux études du projet. Dans une délibération du conseil municipal de Rustiques datant du 19-11-1948, on peut lire : « sur proposition de M. le maire le conseil décide d'attribuer une subvention de 1 000 francs à la STEAC, société chargée des études en vue de la construction du canal des deux mers ». Les études ont bien avancées, mais le projet n'a jamais abouti. Pourquoi ? Problème de financement ? S'il y avait eu à cette époque là les aides financières de l'Europe, peut être que les cargos se croiseraient aujourd'hui à moins de 3 Kilomètres de notre village.

En fait ce canal des deux mers était un raccourci appréciable pour l'époque, mais aujourd'hui ? Le progrès s'est orienté autrement, vers des bateaux énormes comme les bateaux de croisières ou le porte container Jules Verne, le plus gros bateau du monde : 396 m de long, 53 m de large et dont la hauteur égale un immeuble de 20 étages.

DSCN1409.JPG

 Ce sont des bateaux comme l'Andromeda (qui quitte ici le port de La Nouvelle) que l'on verrait passer aujourd'hui à proximité de notre village.

07:00 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

14/08/2014

Quand on était enfant de choeur dans les années 1940

 

Dans ces années la, l'église était très fréquentée et presque chaque village avait son curé contrairement à aujourd'hui ou ceux ci doivent couvrir de nombreuses paroisses et faire la course pour arriver à l'heure aux enterrements. A Rustiques il y avait la messe de 11heures tous les dimanches et les vêpres l'après-midi.

Tous les garçons étaient enfant de chœur de 7 ans jusqu'à leur communion solennelle à l'âge de 12 ans et le curé avait ainsi chaque dimanche 6 à 7 serviteurs qui officiaient à ses cotés présentant les objets sacré, lui servant le vin de messe, fourni gracieusement par les viticulteurs du village. On savait d'ailleurs si ce vin était apprécié, à la façon qu'avait le curé de laisser couler le précieux breuvage, ou si après quelques secondes il donnait un petit coup sous la burette afin que l'on retire celle-ci. Parmi les enfants de cœur, il y avait le préposé à la sonnette qui agitait celle-ci afin que les fidèles inclinent la tête au moment de l'eucharistie.

intérieur église.jpgFrancis Carbonnel raconte : « moi j'étais enfant de cœur, plus par intérêt que par conviction, mais je doit avouer que j'aimais la solennité des cérémonies, l'harmonium d'abord, les costumes aussi. Robe et calot rouge plus chasuble blanche pour les fêtes.. Il y avait peu de d’événements mais quand même : bat hèmes et mariages et surtout nous étions gâtés à ces occasions. A la fin de la cérémonie nous nous partagions avec joie les nombreuses piécettes qui garnissaient le plateau que nous présentions à la sortie à la générosité des fidèles. Après la collecte c'est le doyen des enfants de chœur qui dirigeait le partage. Un jour un nouveau curé est arrivé, sentant l'aubaine, il nous dit en mettant la main sur nos recettes : ceci est pour vous (une petite pièce pour chacun), le reste pour le bon Dieu !! Ayant analysé amèrement la situation, j'allais voir à la Commanderie madame Carémier la dame patronnesse à qui je rendis mon tablier (ma tenue d'enfant de chœur) ». A noter que ce curé sera remplacé vers 1950 par l'abbé Raoul Férrié particulièrement apprécié de la population et adoré de tous les enfants. Les anciens rustiquois l'ont toujours dans leur cœur.

 

2-1 1964 env 11 novemb.jpg

11-11-1964: Le curé est venu avec les enfants de chœur à la cérémonie de l'armistice

 

 

12/08/2014

Jeudi 14 août, le concours de pétanque sera au point

 

L'association Sports et loisirs a lancé cette année les concours de pétanque à la mêlée à titre d'essai, afin d'être prête pour la saison 2015, ou les concours auront lieu tous les jeudi soir du 1 er juillet au 31 août.

Il fallait bien ça pour être au point, après les tâtonnements et en écoutant les critiques positives des pétanqueurs, les organisateurs vont arriver à trouver la bonne formule.

Jeudi 14 août le concours se déroulera à la mêlée intégrale. Il y aura trois parties à disputer, qui ne seront pas minutées. Toutes les parties arriveront au bout. Les tireurs seront inscrits à part, on reformera les équipes à chaque partie. Contrairement aux trois premiers concours les récompenses seront attribuées à la fin de la 3 ème partie.

Il reste 3 concours les jeudi 14, 21 et 28 août. Rendez-vous au boulodrome du parc municipal : inscriptions à partir de 20 H 15 . Tirage au sort à 21 H précises.

Venez nombreux, vous serez les bienvenus

DSCN1189.JPG

 Sylvia et Fred, les dévoués bénévoles de la buvette

 

17:16 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |